Chroniques : vos libraires se confi(n)ent - 10/04

 

CLIQUEZ POUR LES CHRONIQUES DU 3 AVRIL

CLIQUEZ POUR LES CHRONIQUES DU 27 MARS

 

 

Un moment avec…

Lucie : Quand les libraires racontent des histoires aux enfants

Lucie, libraire jeunesse à Charlemagne Toulon vous lit un conte de Tomi Ungerer:Le géant de ZERALDA (l'école des loisirs)

Découvrez également l’école des loisirs à la maison : Chaque matin dès 9h, des activités pour amuser vos enfants, des lectures pour s’évader, des héros et d’illustres auteurs pour égayer votre quotidien

CLIQUEZ

 

Chroniques : vos libraires SE CONFI(N)ENT

 

La chronique d’Anne, Journal d’une libraire confinée reconnaissante.

Ah ces médecins, une des rares professions à échapper au confinement.

Ils peuvent aller et venir à leur guise pendant que nous regardons le ciel de notre fenêtre.

Oui, mais à quel prix et pour quelles causes ? Les causes sont nobles, celles de continuer à soigner leurs patients « Guérir parfois, soulager souvent et consoler toujours ». Ils ne sont pas seulement là pour traquer le Covid 19, pathologie récente qui doit attirer toute leur attention. Ils doivent aussi ne pas passer à côté de toutes les autres pathologies, parfois encore bien plus graves. Ils enchaînent les visites à domicile, pénètrent dans l’intimité des familles et se doivent de respecter le serment d’Hippocrate : ils ne jugent pas mais écoutent, ils gardent tous les secrets et mettent tout en œuvre aussi bien médicalement qu’humainement pour aider au mieux leurs patients, qu’ils connaissent souvent depuis de longues années… Ils reçoivent aussi dans leurs cabinets médicaux en prenant actuellement de multiples précautions pour éviter les contaminations et en économisant au mieux leurs masques, qu’ils obtiennent au compte-goutte (!!). Et pourtant, malgré la situation, ils gardent toujours cette envie magnifique de soigner inlassablement, car les médecins, les vrais médecins, aiment les gens. Quoi de plus beau que d’examiner un nourrisson de deux mois qui entre dans la vie, ou de s’attendrir devant les âges extrêmes en écoutant l’expérience des anciens ?

Le prix de tout cela peut être parfois très lourd pour ces soldats de notre santé, avec le risque qui plane comme une épée de Damoclès de tomber gravement malade en examinant leurs patients, surtout en ces périodes troubles. Mais le désir de guérir, d’aider et de réconforter passe bien au-dessus de ces risques et nos médecins occultent ces dangers afin de continuer à soigner encore et toujours. Tous les métiers sont magnifiques quand on les exerce avec passion, mais celui-là est peut-être le plus beau métier du monde, d’ailleurs plus qu’un métier c’est une vocation, un vrai sacerdoce. Alors bon courage et encore un immense merci aux médecins et soignants de tous horizons, non confinés certes mais qui se dévouent corps et âme sans compter pour nous tous. Merci du fond du cœur, nous sommes fiers de vous.

Voici quelques romans liés au monde médical que vous aurez plaisir à lire :

Le médecin d’Ispahan (version e-book) de Noah Gordon. En Angleterre en 1021 un jeune orphelin décide de devenir médecin. Or, à l’époque c’est en Perse que se trouve le vrai savoir. Il va donc partir et vivre une aventure extraordinaire.Passionnant !!

La maladie de Sachs de Martin Winckler. La vie de Bruno Sachs, médecin de campagne, racontée au travers des récits de ses patients et de ses proches. Prix Inter 1999. Magnifique !!  

Knock ou le triomphe de la médecine de Jules Romains. Ça vous chatouille ou ça vous gratouille ? En 1920, comme Molière avant lui, Jules Romains se moquait des travers des patients hypocondriaques.Jubilatoire !!

L’Art de la médecine  d’Hippocrate. Vous y trouverez le célèbre serment et d’autres textes écrits par le fameux médecin grec : Art, Airs, Eaux, maladies sacrées etc…

Un léopard sur le garrotde Jean-Christophe Rufin. L’auteur de « Rouge Brésil » y raconte son engagement et sa passion pour la médecine, de son enfance auprès de son grand-père médecin à ses engagements humanitaires.

 

La Chronique confinée-décalée de Laurence,

libraire à Charlemagne Toulon, qui vous concocte chaque semaine un programme de lecture « made in confinement ».