• 29 juillet 2019

    Pour vivre pleinement son amour avec Nino, Lena n'a pas hésité à quitter mari et enfants. Auteure reconnue, elle multiplie les conférences et les séances de lecture aux quatre coins de l'Italie et même en Europe, à seule fin de se ménager des escapades avec son amant. Sans souci du sévère jugement de sa mère ou des mises en garde de Lila, la jeune femme ne songe plus qu'à s'installer avec Nino qui la veut près de lui à Naples. Mais Lena n'est pas prête à retrouver cette ville qu'elle a fuie sans désir de retour. Naples l'étouffe, Naples l'enferme dans son passé, Naples lui fait peur. Et à Naples, il y a Lila... Les deux amies ne se fréquentent plus guère. Même si Lila, installée dans le quartier de leur enfance, ne cesse de la relancer, Lena fait la sourde oreille, soucieuse de son indépendance, de sa liberté retrouvée, de son bonheur...

    Avec "L'enfant perdue", Elena Ferrante clôt en beauté sa magistrale saga napolitaine. Même si les deux amies sont un temps séparées, on y retrouve tout le sel de cette amitié particulière avec en toile de fond les évènements qui ont secoué l'Italie au fil des années. Pour Lena, toute tentative de rébellion a été étouffée par les contingences de la vie domestique et, avec la maturité, viennent la prudence et des positions politiques moins tranchées. L'auteure se veut toujours de gauche et prête à défendre la cause des femmes, mais elle préfère éviter les polémiques. Plus téméraire, Lila a prouvé par les actes que les femmes peuvent sortir de leurs cuisines. À la tête d'une entreprise innovante, elle est devenue une figure respectée du quartier qu'elle tente de libérer du joug des frères Solara.
    Lena et Lila vont finir par se retrouver, partager à nouveau ce lien étrange, fait d'amour, de haine, de rivalité, d'envie. Pour le meilleur et pour le pire.
    Pertes, deuils, trahisons... rien ne leur sera épargné et chacune va devoir vieillir avec ses blessures.