Ajouter à mon calendrier
Le , Librairie - Papeterie Charlemagne Toulon

Les écrits sur la danse sont rares, les écrits de chorégraphes aussi : c’est pourtant le sujet de Pascaline Richtarch-Castellani : traverser l’espace, avant l’image. On y découvre l’histoire des 39 pièces chorégraphiques de Pascaline Richtarch-Castellani, depuis Sans Ailes (Musée de Toulon, 1983), jusqu’aux curieux objets qu’elle produit aujourd’hui et dont on pourrait dire que ce sont des installations chorégraphiques qui ouvrent à la lecture de l’œuvre de peintres tout en s’y inscrivant.
Daniel Bombert présente cette moisson où l’on prend conscience de la construction d’un travail éthique et naturaliste dont la cohérence s’approfondit au fil des créations. Pas- caline Richtarch-Castellani a créé un style, une langue chorégraphique singulière : absolument contemporaine, où quelques angles intègrent l’histoire, dont elle ne fait pas table rase — avec un regard critique, parfois amusé. Où le rapport à la nature est cru, tout en recherchant une pureté limpide.
Il y a là tout ce qu’il faut pour comprendre l’histoire de ce passage singulier du corps physique à l’espace du corps image. Des notes de travail, des dessins, des gestes poétiques, des photographies, des essais théoriques...