Ajouter à mon calendrier
Le , Librairie - Papeterie Charlemagne Toulon

La société du mystère, se présente donc comme les mémoires fictives d’Agnolo Bronzino, peintre perfidement qualifié de maniériste par Vasari. L’idée que Bronzino ait pu rédiger des souve- nirs est d’autant plus crédible que les peintres florentins – Vasari lui-même, Pontormo ou Parmigianino – avaient un véritable penchant pour l’autoportrait. C’est donc avec une cer- taine jubilation que Dominique Fernandez revisite pour nous l’ancien procédé littéraire du manuscrit perdu, miraculeusement retrouvé dans une librairie de livres anciens.