. L.

Conseillé par (Libraire)
16 avril 2020


Lorsque l'auteure, étudiante opposée à la peine de mort, effectue un stage dans un cabinet d'avocats, sa route croise celle de Ricky Langley. Un pédophile coupable du meurtre d'un jeune garçon.
La confession de cet homme va mettre à mal les convictions de l'auteure, elle est maintenant persuadée que cet homme doit être exécuté. Cette affaire va devenir une véritable obsession pour Alex. Mais cela va aussi remuer ses vieux secrets de famille !
C'est un récit qui se lit comme un thriller.. La psychologie des personnages est très bien exploitée ! Un récit sombre, puissant, marquant, dérangeant…

Le Cherche Midi

17,00
Conseillé par (Libraire)
16 avril 2020

Dans un petit village italien, se trouve le "Mamma Maria". Un bar où toutes les générations se retrouvent pour manger une glace, boire un coup ou faire une partie de cartes. C'est ici que vient Sofia, pour traduire des romans face à la mer. Maria, la gérante, est un peu la Mamma de tout le village !
La vie est paisible. Jusqu'au jour où deux migrants débarquent dans le jardin de Franco, un papi du village. Tout est alors chamboulé !!
C'est un roman humain, avec des personnages touchants et tellement attachants qui évoluent au fil de l'histoire. Le style est direct, proche du langage parlé ce qui rend la lecture très fluide.
C'est une lecture très agréable qui fait énormément de bien ! Je vous conseille grandement ce nouveau roman de Serena Guiliano !

Conseillé par (Libraire)
16 avril 2020

Le crocus jaune est un très beau roman sur la relation fusionnelle entre Lisbeth, une petite fille blanche et Mattie, sa nourrice noire..et esclave: L'histoire se déroule dans les années 1830-1850 dans une plantation de Virginie, juste avant que n’éclate la Guerre de Sécession entre le Nord des Etats-Unis, abolitionniste, et le Sud esclavagiste.
Un beau roman sur la liberté d'être soi. Une belle histoire pleine d’affection et d’amitié. Un très beau portrait de femme. Un livre à la fois cruel et plein de charme.

Conseillé par (Libraire)
16 avril 2020

Dans ses romans, fables et contes, Isaac Bashevis Singer fait resurgir, réapparaître, ce monde à jamais disparu, grâce à sa plume et à sa langue. Cette langue qui se meurt, c’est le yiddish, sa langue maternelle à laquelle il restera fidèle tout au long de sa vie.
Le charlatan, c’est Hertz Minsker, juif polonais érudit et cultivé. Il vit à New York où il est récemment arrivé avec Bronia sa quatrième épouse. Nous sommes en 1940 et de nombreux juif d’Europe ont fuit le nazisme pour se réfugier en Amérique ; loin de leurs familles, de leurs pays et leurs traditions ils tentent de reconstruire leur vie.
Hertz Minsker, lui, erre dans les rues de New York sans but précis ; il est tiraillé entre l’ancien monde, le monde d’hier, l’Europe et la modernité, l’Amérique. Il est en proie au doute ; son dialogue avec Dieu, ce dieu inquiétante et cruel, est constant : qu’advient-il du juif moderne lorsqu’il s’écarte des règles de la religion ?
C’est un homme ballotté, partagé entre plusieurs femmes, sans travail ; il survit grâce à la générosité de son ami de toujours Morris- Moshe-Calisher dont la femme est sa maîtresse. Ses aventures sentimentales sont des fiascos et sont la source de situations dignes d’un vaudeville.
Tous les personnages de ce roman reflètent la complexité du monde ; ils sont un mélange de bien et de mal. Certains, comme Bronia, qui a laissé ses enfants en Pologne pour suivre Minsker, sont rongés par la culpabilité. On retrouve là des thèmes chers à Isaac Bashevis Singer
Mais ne vous y trompez pas ! Même si le fond est grave, ce facétieux conteur fabuliste de l’âme juive nous offre un merveilleux roman dans lequel l’humour est présent.

15,95
Conseillé par (Libraire)
10 avril 2020

Alors que la Terre n’est plus en mesure d’abriter l’humanité, cette dernière n’a d’autre choix que de partir à la conquête de l’espace. Pour ce faire 5 missions de colonisation sont lancées pour envahir 5 exoplanètes afin de permettre la survie de l’espèce humaine. Malheureusement elles sont déjà habitées par des formes de vie intelligentes ne laissant d’autres choix que la conquête !
Après l’immense succès de ces précédentes série-concept d’Heroic Fantasy se passant dans les Terres d’Aran que sont « Elfes », « Nains » ou plus récemment « Mages », Jean-Luc Istin se lance dans la Science-Fiction. Avec « Conquêtes », une saga de spaceopera des plus passionnantes, nous suivrons dans chaque tome une armada différente dont l’origine change influant les choix qui seront fait. Une fois de plus, des équipes talentueuses sont à l’œuvre pour nous offrir une série dynamique avec des sorties proches. L’on se retrouve ainsi captivé dans ce récit et l’on découvre avec plaisir les planètes ainsi que les peuples auquel devront faire face les colonisateurs dont les choix sont plus que jamais important car ils portent en eux le destin de l’humanité mais également celui des autochtones.
Comme pour les précédentes série-concept d’Istin, nous attendons les suites avec impatience pour voir comment les colonies se développent, avec ou contre son environnement et découvrir les possibles croisements futurs entre les armadas. Cela tombe bien puisque ce tome 5 de la série est sortie en librairie il y a peu !