Jonathan G.

Dernier commentaire

Roman

Sanaa Khoury-Ortega

Le Lys Bleu Éditions

13,20
22 avril 2022

Un Eldorado oriental méconnu

Sanaa Khoury-Ortega nous fait ainsi voir une Syrie méconnue, un Eldorado oriental que l'Occident ignore. L'auteure nous fait écarquiller les yeux à l'évocation de cette Syrie verdoyante dont elle s'amusait à arpenter les forêts étant enfant, à la description de ce village haut perché où se situe cette mystérieuse maison aux volets rouges, à la mention de ces délices gustatifs aux noms si évocateurs que sa mère lui préparait... D'autre part, l'on comprend que son double littéraire, cette Claire au prénom si signifiant, se construit par sa complicité avec son frère surnommé « Joujou ». Cette adoratrice de « la langue de Molière » nous raconte comment son pays d'adoption lui a donné une seconde naissance, tout à la fois l'émancipant et l'arrachant d'une Syrie chrétienne orthodoxe qu'elle se rémémore et partage avec sa fille Marie lors du confinement. A n'en pas douter, ce court récit permettra aux lecteurs de se départir d'une vision assombrie d'un pays qu'ils méconnaissent, et ce n'est pas la moindre de ses qualités. Sanaa Khoury-Ortega ne se complaît pas dans la nostalgie — tant s'en faut —, ses « bulles proustiennes » sont un moyen d'offrir un vade-mecum à chacun d'entre nous pour affronter un présent parfois pesant : « Il faut continuer à s'étonner de tout, du spectacle et des miracles que la vie nous offre chaque jour. »