Nathalie G.

Le grand roman des maths, De la préhistoire à nos jours

De la préhistoire à nos jours

Flammarion

19,90
par (Libraire)
8 mars 2017

L'histoire des maths comme vous ne l'avez jamais vu

Si comme moi, vous étiez allergique à cette matière étant enfant, alors ce livre est fait pour vous. Mickaël Launay nous emmène avec lui à travers un voyage fabuleux où l'on comprend comment sont apparues les mathématiques, où l'on découvre les personnages mythiques qui ont construit son histoire et les anecdotes croustillantes qui nous font oublier que c'est bien des maths dont on parle. Ce livre redonne à cette matière sa noblesse et donne des clefs de compréhension très précieuses pour les esprits moins cartésiens. Un livre à mettre entre toutes les mains.

Les pêcheurs d'étoiles
par (Libraire)
20 décembre 2016

Pour les rêveurs éveillés...

Un roman magique qui nous plonge dans le Paris des années folles en compagnie de Blaise Cendrars et Erik Satie que nous redécouvrons grâce au talent de conteur de Jean Paul Delfino. Anecdotes, scènes cocasses voires incongrues, on se prend d'amitiés pour ces deux bougres avec qui l'on passe une folle nuit en quête d'amour et de vengeance. Un livre qui se lit comme on regarde un film.

Babylone
20,00
par (Libraire)
18 octobre 2016

Il a tout d'un polar mais...

ce n'en est pas un. Burlesque et mélancolique, Babylone est un roman qui raconte l'histoire d'Elisabeth. Elle vit dans un immeuble tranquille à Paris où elle s'est nouée d'amitié avec son voisin du dessus, Jean-Lino. Elisabeth décide d'organiser une "fête de printemps" en compagnie de ceux qu'elle apprécie. Jean-Lino et Lydie, sa femme y sont bien sûr conviés. La soirée se passe assez normalement. A part quelques échanges un peu tendus entre Jean-Lino et Lydie sur l'origine de la viande. Mais rien de bien marquant. La soirée terminée, les convives sont partis, Elisabeth et Pierre, son mari, restent seuls. La sonnette retentit alors. C'est Jean-Lino. Prostré, il annonce à Elisabeth et Pierre qu'il vient d'assassiner sa femme...Plus qu'un polar, Babylone est une réflexion sur le temps qui passe et sur ce qu'il reste de nous, une fois évanoui.

Rien ne s'oppose à la nuit
par (Libraire)
4 février 2016

Pousuivre des ombres

Ce livre m'a marqué par son style, sa forme, l'histoire. L'auteur s'y livre corps et âme. ça a fait écho en moi. Est-ce une délivrance ? Se délivrer du poids qu'on a porté toute sa vie. Est-ce que l'écrire le rend plus supportable. Est-ce qu'en écrivant on pardonne ? On pardonne à sa mère, aux souffrances qu'elle n'a pas su gérer, à ceux qui les ont occasionnés, à celles qu'elle nous a léguées....
Ce livre m'interroge sur le pouvoir de libération de l'écriture. Il me rappelle aussi à ce qui nous lie, les liens familiaux dont on hérite et tout le bagage émotionnel qui va avec. Est-ce un risque de se livrer de la sorte ou une force ? On poursuit des ombres, pour les laisser s'évanouir non pas dans l'oubli mais en pâture sur les étales de librairies