o n l a l u

http://www.onlalu.com/

o n l a l u est un site de critiques et d'informations littéraires animé par une rédaction et ouvert aux internautes.

Assassins !

Héloïse d'Ormesson

18,00
20 octobre 2019

**" Assassins !** **" de Jean-Paul Delfino**
**est le coup de coeur de la Maison de la presse de Caussade**
[ **dans le q u o i  l i r e ? #85**](https://www.onlalu.com/2019/10/15/quoi-
lire-85-coup-de-coeur-libraires-indepenants-49133?overlay=LeFailler)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Éden

Gallimard

19,50
20 octobre 2019

**" Eden** **" de Monica Sabolo**
**est le coup de coeur de la Maison de la presse de Caussade**
[ **dans le q u o i  l i r e ? #85**](https://www.onlalu.com/2019/10/15/quoi-
lire-85-coup-de-coeur-libraires-indepenants-49133?overlay=Choupie)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

LA CITE LAGUNE - T01 - LE POUVOIR DES SOEURS
20 octobre 2019

La magie des origines

Dans la magnifique cité de Cadacise, construite sur pilotis dans la lagune,
les ruelles mystérieuses s'entrelacent aux multiples canaux et forment un
véritable labyrinthe pour les habitants. C'est au coeur de cette ville
fascinante que grandissent Nella et Mahaut, deux jumelles recueillies peu
après leur naissance par Simonetta et Carlo. Mais les jolis fillettes aux
longs cheveux roses semblent venues d'ailleurs et ne se doutent pas qu'un
terrible secret va les plonger dans de sombres aventures. Au cours d'un
somptueux bal masqué au cours duquel le danger se fait imminent, les jumelles
découvrent qu'une étrange magie les unit, liée à leurs origines.
Un roman de fantasy original qui plonge le jeune lecteur dans une cité
envoûtante à la suite de deux héroïnes attachantes et ensorcelantes.

**Magali Mathieu** Professeur-documentaliste

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

La Vie silencieuse de la guerre
20 octobre 2019

Photographier la guerre

Il est des fictions qui, parfois, demandent des efforts de lecture. Dans
l’avalanche des ouvrages de cette rentrée littéraire, le propos du roman de
Denis Drummond (auteur de quelques textes déjà, notamment de poésie) avait de
quoi freiner les élans : l’histoire d’un photographe de guerre et de son
travail par le biais de quatre clichés. Lire l’image, quelle gageure ! Pas
facile de se plonger dans les horreurs de quatre conflits contemporains,
Rwanda, Bosnie, Afghanistan et Irak.

L’histoire démarre avec Gilles, un galeriste de Paris dont la dernière
exposition sur « La Peste » se termine. Lorsqu’il ouvre un courrier remis par
une inconnue à son assistante, Léa, il ne se doute pas des bouleversements que
cette lecture va provoquer. Cette inconnue, Jeanne, est l’ex-compagne
d’Enguerrand, photographe de guerre récemment tué à Alep.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

JANE AUSTEN

Stafford Fiona

Tallandier

19,90
20 octobre 2019

Ses livres étaient ses enfants

Dans l'abbaye de Winchester, comté du Hampshire, le visiteur sera peut-être
surpris de croiser, inscrit en lettres noires sur fond doré, le nom de Jane
Austen, désignée par les plus grands critiques du XIXème siècle de «
Shakespeare de la prose », icône des lettres anglaises dont l'œuvre inspire
aujourd'hui encore auteurs, cinéastes et lecteurs. Si l'épitaphe loue « la
bienveillance de son cœur, la douceur de son tempérament, les dons
exceptionnels de son esprit », aucun allusion n'est pourtant faite à son œuvre
d'écrivaine.

   Née en 1775 et morte dans sa quarante-et-unième année, Jane Austen
connaîtra de son vivant les bribes d'une renommée à venir, après avoir dédié
son existence à la littérature à une époque où la fiction littéraire est «
_tenue pour frivole et même franchement dangereuse_  », où les écrivaines
préfèrent adopter des patronymes masculins pour espérer voir leur œuvre
publiée. Jane Austen ne fera pas ce choix. Encouragée par une famille lettrée
qui reconnaît très tôt son talent, la jeune femme n'a pas trente ans quand
_Susan_ est accepté par l'éditeur Crosby &Co;, qui n'ira pas, en dépit d'un
contrat signé et de dix livres sterling versées, jusqu'à la publication du
roman. «  _En tant que femme célibataire approchant de son trentième
anniversaire au début du XIXème siècle, Jane Austen commence à concevoir, venu
de toutes parts, le sentiment d'être indésirable_. » **** Qu'à cela ne tienne
: la jeune auteure poursuit son travail d'écriture et fait publier en octobre
1811 par l'éditeur londonien Thomas Egerton _Raison et Sentiments_ , dont le
succès critique est immédiat, jusqu'à la cour où la princesse Charlotte
reconnaît compter parmi les admiratrices du  roman.

   La critique n'a cependant pas toujours été laudative, reprochant aux romans
de Jane Austen une certaine frivolité en décalage avec l'embrasement que
connaissent à l'époque les sociétés européennes. Comme Fiona Stafford le
rappelle, «  _la vie de Jane Austen a commencé dans l'une des périodes les
plus turbulentes de l'histoire du monde – elle avait six mois quand la guerre
d'indépendance américaine éclata, treize ans à la prise de la Bastille ; les
conflits entre l'Angleterre et la France persistèrent presque sans
interruption tout au long de sa vie d'adulte, et elle est morte moins de deux
ans après la bataille de Waterloo_  », un contexte troublé que le lecteur
devine entre les lignes de ses récits, mais qui n'en constituent jamais le
cœur, l'écrivaine préférant écrire sur ce qu'elle connaît.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u