Florence R.

Lucie Rico

P.O.L.

19,00
Conseillé par (Libraire)
29 octobre 2022

Point de non-retour

Ariane doit se rendre au mariage de sa meilleure amie, Sandrine. Pas le choix malgré une certaine réticence de sa part. Elle est son témoin donc ça ne badine pas. Reste à s'y rendre. Lieu dit : "Zone Belle-Fenestre". Quezaco ? Alors Sandrine, dévouée, activera le lien Google Maps sur son téléphone et l'enverra en partage à Ariane. Le "Gps" prendra lieu et place de Sandrine donc...et voilà Ariane en route.
On n'en dira pas davantage de crainte d'écorner le rythme, le ton, le style, le dénouement. Car oui ce livre est étonnant, détonant même tant on est pris par le monologue d'Ariane, sorte de logorrhée hypnotique qui nous trimbale d'un point à un autre de son histoire d'amitié avec Sandrine. Une amitié, forte, exclusive. Puis de manière insidieuse, un trouble s'empare de nous à mi-parcours...alors on suit crispé, la feuille de route d'Ariane qui semble déviée...
Un roman drôlement malin, qui se lit d'une traite et sans savoir de quoi il retourne c'est encore mieux !

Cristian Fulas

La Peuplade

23,00
Conseillé par (Libraire)
23 octobre 2022

Singulier

Un roman à part, qui vous happe d'emblée. On suit le personnage de Iochka, homme singulier qui a fui la guerre, et se retrouve dans une vallée sauvage nichée dans les Carpates. Là se tisse une amitié forte entre trois autres hommes du coin, le contremaître, le pope et le docteur. Ils se racontent, conversent, s'écharpent ou boivent tout simplement l'alcool du pays en contemplant cette nature incroyable. Et puis il y a l'amour inconditionnel qu'il portera à Ilona, un amour viscéral et unique.
On se laisse porter par ces pages d'une infinie richesse, ce style dense et ample, entre crudité et lyrisme, cette histoire aux multiples facettes. A la fois épique et contemplatif, le roman de Cristian Fulas est d'une singularité fracassante (louons dans le même temps le travail d'orfèvre des traducteurs F. et J.-L Courriol).

La Croisée

20,00
Conseillé par (Libraire)
18 octobre 2022

Vaille que vaille

Depuis la disparition brutale de son mari, Sam, la vie d'Antonia semble bien morose. Elle s'accroche à son quotidien espérant ne pas succomber à l'immense chagrin qui l'étreint. Alors lorsqu'une de ses sœurs Izzy disparaît, c'est le branle-bas de combat dans la famille, ses trois sœurs s'emparant du problème à bras-le-corps. En parallèle, une jeune femme immigrée enceinte l'appelle à l'aide. Et voilà Antonia pris dans un tourbillon d'événements qu'elles n'avaient pas vu venir...
Julia Alvarez aborde la perte d'un être cher avec délicatesse et pudeur. Le personnage d'Antonia, ô combien attachant, est finement décrit. Le manque cruel qu'elle ressent ne faisant que renforcer son opiniâtreté. Par de-là le chagrin - incommensurable, elle répondra présente auprès de ses sœurs et de cette jeune femme.
Le roman de Julia Alvarez détonne par son ton, entre justesse et humour, et n'hésite pas à étriller - par petites touches, un système de santé inique et une politique migratoire insuffisante.

Aux forges de Vulcain

18,00
Conseillé par (Libraire)
18 octobre 2022

Résister

Un pays en guerre, l'Ukraine. Une jeune femme prénommée "K" travaille en tant qu'archiviste dans la bibliothèque de la ville. Femme instruite et érudite, elle tâche de survivre dans ce climat hostile, tout en veillant sur sa mère mourante. L'intrusion d'un homme, alias "l'homme au chapeau", va assombrir encore davantage le tableau. "K" va devoir frayer avec l'ennemi pour sauver sa sœur Mila, journaliste alors disparue.
On retrouve la tonalité fantastique et foisonnante d'Alexandra Koszelyk : tel un conte elle nous entraîne dans le dédale labyrinthique de ce haut lieu de culture, la bibliothèque dans laquelle "K" officie. On suit les tourments de cette femme, en proie à un terrible dilemme. Elle va pourtant devoir se plier aux injonctions de l'ennemi pour sauver sa sœur... oui mais jusqu’à quel point ?
Une histoire captivante et forte qui convoque des grandes figures de la culture ukrainienne (tels Maria Primatchenko, Alla Horska, Chevtchenko...)

Conseillé par (Libraire)
13 octobre 2022

Déambulations poétiques

Il est de ces livres qui ne se racontent pas, et qui se lisent avec délectation, le temps semble arrêté. "Le muguet rouge" est de ceux-là. La plume poétique de Christian Bobin est un régal, un style précis et dense. Alors laissons-nous porter... et savourons.