EAN13
9782846544214
ISBN
978-2-84654-421-4
Éditeur
Indes savantes
Date de publication
Collection
ETUDES ASIE
Nombre de pages
172
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Bazar et le pouvoir en Iran

Indes savantes

Etudes Asie

25.00
Les bâzârs, les marchés couverts, sont avant tout des « lieux », des bâtiments, des espaces. Ancêtres des centres commerciaux, contrairement aux bâzârs d'autres pays musulmans dont les fonctions se limitent aux commerces et aux attractions touristiques, le bâzâr iranien, outre ses dimensions économiques et commerciales dominantes, a des fonctions socioculturelles et politiques qui lui procurent une identité propre. L'institution du bâzâr, dans sa définition globale, est un maillon, un intermédiaire indispensable entre le pays et l'étranger, entre la capitale et les provinces et entre le pouvoir et le peuple.
Les bâzâris, issus des couches traditionnelles et religieuses ont pour la plupart des rapports de parenté. Ceux-ci influencent les relations de travail et le fonctionnement interne financier et sociopolitique du bâzâr et le transforme
en une grande famille élargie. Les liens de parenté avec le clergé procurent au bâzâr une dimension idéologique forte  ; d'autre part les habitudes corporatistes entretenues et préservées précieusement par les bâzâris au cours des siècles, intensifient sa dimension traditionnelle au point où le bâzâr devient le symbole, l'élément actif et le garant de la tradition dans le pays.
Le bâzâr est important parce qu'en absence d'une bourgeoisie nationale constituée, en absence de partis politiques et d'élections libres en Iran, sans être une structure fondamentalement politique, il a toujours agi comme un contre-pouvoir et une force d'opposition. Son existence et sa sauvegarde deviennent alors indispensables et vitales pour le peuple iranien.
Mina Djabbari est née en Iran et a soutenu une thèse de doctorat sur «  Les aspects
socio-économiques de la petite production marchande en Iran  ». Elle a écrit plusieurs ouvrages notamment sur l'enseignement de l'anglais."
S'identifier pour envoyer des commentaires.