Aux origines de la révolution russe
EAN13
9782755405798
ISBN
978-2-7554-0579-8
Éditeur
Francois-Xavier de Guibert
Date de publication
Collection
Histoire
Nombre de pages
200
Dimensions
24 x 15 x 1 cm
Poids
305 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Aux origines de la révolution russe

De

Francois-Xavier de Guibert

Histoire

16.90

Autre version disponible

Le19 février 1861, Alexandre II, moins de six ans après son accession au trône,signe le Manifeste de libération des paysans. Del'avis des contemporains, l'acte d'émancipation des serfs assure au jeune tsarl'immortalité. Dorénavant il ne sera désigné autrement que comme le « Tsarlibérateur ».

Enabolissant le servage, Alexandre II accorde à la paysannerie tous les droitsciviques. Il lui ouvre les portes des tribunaux, des institutions provinciales,des écoles et des universités. Au cours de ces mêmes années, la constructiondes chemins de fer, l'essor de l'industrie, annoncent l'avènement dans l'empirede l'ère capitaliste. Phénomène tout nouveau pour la Russie, une classebourgeoise voit le jour.

Cestransformations profondes apparaissent rapidement comme trop importantes etrapides pour ce qu'elles bouleversaient et insuffisantes pour ce qu'ellespermettaient d'espérer. Libres, les paysans ne peuvent pour autant disposer dela terre qu'ils cultivent. Ils doivent la racheter en s'endettant. D'où l'immensefrustration d'un peuple dont l'espoir se mue en profonde déception.

Cetterévolution inaboutie entraîne le découragement des masses, et suscite en mêmetemps une intelligentsia minoritairequi ne voit d'autre issue que la révolution violente pour sortir le peuplerusse de sa résignation face à une autocratie tentée de retourner à larépression du règne de Nicolas Ier.

Dès1863 paraît le roman Que faire ?,qui aura une influence décisive sur la jeunesse. Le futur Lenine dira en avoirété « transformé de part en part ». L'assassinat d'Alexandre IIen 1881 par la « Volonté du Peuple », une organisation terroriste quile traque sans relâche, enfermera définitivement la Russie dans l'engrenage« révolution-répression » jusqu'au drame de 1917... et au-delà.

Louis Beroud est un ancien commissaire de la Marinenationale. Il a publié, chez le même éditeur, Une dame de l'ombre à la cour de Russie : AnnaVyroubova, et Serge de Radonège.Au miroir de l'âme russe.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...