De la parole avant le discours, Communication pré et post-natale dans une « communidad campesina » d’Amazonie péruvienne
Éditeur
Éditions de l’IHEAL
Date de publication
Collection
Chrysalides
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

De la parole avant le discours

Communication pré et post-natale dans une « communidad campesina » d’Amazonie péruvienne

Éditions de l’IHEAL

Chrysalides

AideEAN13 : 9782915310474
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
6.49

Partie pour sa première recherche de terrain en anthropologie avec l’intention
d’étudier l’organisation auto-nome des enfants scolarisés dans une communauté
indienne, Émilie Massot rentre en ayant partagé la vie d’une communauté ni
indienne ni blanche, où les enfants ne s’organisent pas particulièrement en
groupe autonome. Intéressée par la petite enfance et la périnatalité, elle
découvre, non sans surprise, que les membres de la communauté pratiquent une
théorie phénotypique de la gestation. C’est-à-dire que les gestes, les
comportements, les nourritures et le régime alimentaire non seulement de la
mère, mais aussi de son entourage, ont un effet direct sur la beauté du
nouveau-né (callipédie). De même comprend-elle à son grand étonnement que,
réciproquement, le fœtus manifeste des désirs que l’entourage doit respecter
s’il veut que sa croissance soit congrue: ce dernier est en effet doté d’une
parole muette, que tout auditeur attentif peut percevoir...

S'identifier pour envoyer des commentaires.