La personnalité normale et pathologique - 3e éd. - Les structures mentales, le caractère, Les structures mentales, le caractère, les symptômes
EAN13
9782100600199
ISBN
978-2-10-060019-9
Éditeur
Dunod
Date de publication
Collection
Psychismes
Nombre de pages
352
Dimensions
2 x 15 x 2 cm
Poids
531 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La personnalité normale et pathologique - 3e éd. - Les structures mentales, le caractère

Les structures mentales, le caractère, les symptômes

De

Dunod

Psychismes

28.00

Dans toute personnalité, il convient de déterminer ce qui relève d’une structure de base stable et définitive ou d’un simple aménagement encore mobile et malléable ; on arrive ainsi à définir les notions de normalité, d’immaturité affective et de maladie, de façon beaucoup plus féconde.



Jean Bergeret passe en revue les différents modèles de structuration de la personnalité, tant d’un point de vue métapsychologique que sous l’angle de l’évolution psychogénétique, mais toujours en se référant à la théorie psychanalytique. Le caractère est défini, à partir de chaque structure de base de la personnalité, comme l’expression relationnelle et psychologique de cette structure tant que celle-ci demeure en état de « normalité », c’est-à-dire d’adaptation aux réalités internes et externes (ce qui ne veut pas dire seulement soumission). Les symptômes sont vus au contraire comme les manifestations relationnelles émanant d’une structure de base en état de décompensation. Autrement dit, une structure de base en hystérique, par exemple, peut en état « normal » donner naissance à un caractère hystérique et, en état de décompensation, à des symptômes hystériques (signes d’une hystérie-maladie).

La pathologie caractérielle est traitée de façon séparée et originale : l’auteur distingue les « névroses » de caractère, les « psychoses » de caractère et les « perversités » de caractère. Une nouvelle conception de la notion de « perversion » est proposée.

Ce classique dans le domaine de la psychopathologie représente la synthèse des recherches qui ont valu aux ypothèses de Jean Bergeret de nombreux échos et échanges. Il fonde les travaux ltérieurs de l’auteur consacrés aux états-limites, à la dépression, à la toxicomanie et à la notion de violence fondamentale.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean Bergeret