L'Art au XVIIe siècle
EAN13
9782754102575
ISBN
978-2-7541-0257-5
Éditeur
Hazan
Date de publication
Collection
Guide des arts
Nombre de pages
384
Dimensions
20 x 13 x 0 cm
Poids
810 g
Langue
français
Langue d'origine
italien
Code dewey
700.903
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Art au XVIIe siècle

De

Traduit par

Hazan

Guide des arts

Indisponible

L’art du XVIIe s’inscrit dans la continuité du XVIe siècle, marqué par la Contre-Réforme, qui répondait à la Réforme initiée par Luther. À cet aspect religieux s’ajoutent d’autres éléments. L’exercice du pouvoir politique change : les régimes absolus essaiment en Europe. Un exemple éloquent des retombées de l’absolutisme sur l’art est Versailles, qui constitue l’apogée du classicisme. De plus, l’Europe est déchirée par la guerre de Trente Ans (1618-1648) : l’économie de nombreux pays est touchée, et aggravée par les épidémies, notamment de peste. Ces données ne sont pas sans impact sur l’art. Si le XVIIe est le siècle d’or espagnol, dominé par la figure de Velázquez, c’est aussi celui du déclin du pays et de son empire ; si l’Italie continue d’impressionner, particulièrement avec le baroque, qui introduit avec force la scénographie dans l’art, le centre des arts se trouve progressivement déplacé en France ; si les Pays-Bas présentent une singulière production, de nouvelles puissances émergent – l’Angleterre, la Suède, Prague. C’est au filtre de ce contexte qu’il convient de lire l’art de cette période. Cet ouvrage est découpé en trois parties. La première, « Les mots clefs », tente de restituer les courants qui agitent le siècle. La nature morte prend un essor nouveau, et les vanités sont plus que jamais au goût du jour. De la peinture de genre, que les Hollandais affectionnent, émerge un nouveau regard, attaché au quotidien. Les conceptions esthétiques s’écartent des règles d’harmonie dictées par la Renaissance. Le travail sur la lumière, mené par des maîtres tels que Le Caravage, puis La Tour, Rembrandt ou Jordaens, est profondément novateur. Les politiques urbaines donnent lieu à des réalisations d’exception, accordant leur faveur aux places, fontaines et coupoles. On découvre dans la deuxième partie, « Les lieux », les villes et pays les plus importants, et l’œuvre des architectes de l’époque. Enfin, « Les artistes » décline 58 biographies : Le Bernin, Bruegel l’Ancien, Hals, Le Brun, Poussin, Rembrandt, Van Dyck ou Zurbarán décrivent chacun à sa manière ce siècle foisonnant. En fin d’ouvrage, deux index complètent la documentation.

S'identifier pour envoyer des commentaires.