Epigénétique et mémoire cellulaire, [leçon inaugurale prononcée le 13 décembre 2012]
EAN13
9782213677705
ISBN
978-2-213-67770-5
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
COLLEGE DE FRAN
Nombre de pages
61
Dimensions
19 x 12 x 0 cm
Poids
76 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Epigénétique et mémoire cellulaire

[leçon inaugurale prononcée le 13 décembre 2012]

De

Fayard

College De Fran

Indisponible

Autre version disponible

Couverture

Pagetitre

© Librairie Arthème Fayard et Collège de France, 2013.ISBN : 978-2-213-67948-8

Les Leçons inaugurales dans la collection Collège de France / Fayard

Depuis 2003, les Leçons inaugurales du Collège de France sont publiées dans la collection Collège de France / Fayard. Quelques leçons antérieures y ont été également republiées.

164. Serge HarochePhysique quantique (2001)165. Jacques LivageChimie de la matière condensée (2002)166. John ScheidReligions, institutions et société de la Rome antique (2002)167. Roland RechtL'objet de l'histoire de l'art (2002)169. Christine PetitGénétique et physiologie cellulaire (2002)170. Édouard BardÉvolution du climat et de l'océan (2003)171. Stuart EdelsteinLes mécanismes de la transduction du signal en biologie (2003)172. Mireille Delmas-MartyÉtudes juridiques comparatives et internationales du droit (2003)173. Pierre-Louis LionsÉquations aux dérivées partielles et applications (2003)174. Jayant Vishnu NarlikarFaits et spéculations en cosmologie (2003)175. Michael EdwardsÉtude de la création littéraire en langue anglaise (2003)

Les Leçons inaugurales du Collège de France

Depuis sa fondation en 1530, le Collège de France a pour principale mission d'enseigner, non des savoirs constitués, mais « le savoir en train de se faire » : la recherche scientifique et intellectuelle elle-même. Les cours y sont ouverts à tous, gratuitement, sans inscription ni délivrance de diplôme.

Conformément à sa devise (Docet omnia, « Il enseigne toutes choses »), le Collège de France est organisé en cinquante-deux chaires couvrant un vaste ensemble de disciplines. Les professeurs sont choisis librement par leurs pairs, en fonction de l'évolution des sciences et des connaissances. À l'arrivée de chaque nouveau professeur, une chaire nouvelle est créée qui peut ou bien reprendre, au moins en partie, l'héritage d'une chaire antérieure, ou bien instaurer un enseignement neuf.

Chaque année sont pourvues, en outre, cinq chaires thématiques annuelles : Création artistique, Développement durable, Informatique et sciences numériques, Innovation technologique, Savoirs contre pauvreté.

Le premier cours d'un nouveau professeur est sa leçon inaugurale.

Solennellement prononcée en présence de ses collègues et d'un large public, elle est pour lui l'occasion de situer ses travaux et son enseignement par rapport à ceux de ses prédécesseurs et aux développements les plus récents de la recherche.

Non seulement les leçons inaugurales dressent un tableau de l'état de nos connaissances et contribuent ainsi à l'histoire de chaque discipline, mais elles nous introduisent, en outre, dans l'atelier du savant et du chercheur. Beaucoup d'entre elles ont constitué, dans leur domaine et en leur temps, des événements marquants, voire retentissants.

Elles s'adressent à un large public éclairé, soucieux de mieux comprendre les évolutions de la science et de la vie intellectuelle contemporaines.

Leçon inaugurale prononcée le jeudi 13 décembre 2012 par Edith Heard, professeurLeçon inaugurale no 232

Monsieur l'Administrateur,

Mes chers Collègues et Confrères,

Mes amis, my friends, agapimeni mou fili,

La création d'une chaire d'Épigénétique et mémoire cellulaire inaugure pour le Collège de France comme pour moi une aventure nouvelle. Je me sens d'abord hautement honorée d'en avoir été jugée digne et je remercie tous les professeurs de m'accueillir aujourd'hui au sein de leur prestigieuse assemblée. Il m'importe en particulier d'exprimer ma gratitude à Christine Petit, qui m'a accordé sa confiance et son soutien constant. Je dois également dire ma très sincère reconnaissance à Pierre Corvol, qui a défendu la création de cette chaire, et à Alain Prochiantz pour ses conseils, son aide et son amitié. J'aurai l'occasion de citer beaucoup de mes maîtres et proches collègues au cours de cette leçon.

Mais je voudrais encore remercier plus particulièrement Vincent Colot d'avoir été ma source d'inspiration et mon soutien constants tout au long du chemin complexe que j'ai parcouru et qui m'amène aujourd'hui devant vous.

« Épigénétique et mémoire cellulaire » : comme nous le verrons dans un instant, cet intitulé désigne un champ d'investigation nouveau et très riche du domaine de la biologie, qui touche aussi bien le développement des organismes et les variations normales ou pathologiques de celui-ci, notamment en lien avec l'environnement, que l'hérédité et l'évolution. Cette nouvelle chaire se situe donc à l'intersection des différentes disciplines que sont la génétique, la biologie du développement, l'écologie et l'évolution.

Avant de décrire ce nouveau champ de recherche, commençons par rappeler la découverte au milieu du siècle dernier de cette réalité extraordinaire : les gènes sont portés par la molécule d'ADN et par celle-ci seulement. Ils forment des unités d'information inscrites dans la séquence des quatre nucléotides A, T, G et C qui composent l'ADN. Cette information détermine, « code » les protéines, qui sont des molécules essentielles pour assurer les fonctions nécessaires à la vie.

La structure de l'ADN en deux brins complémentaires porte en elle la clé de l'extrême fidélité avec laquelle l'information génétique est transmise au travers des divisions cellulaires. C'est ainsi que la myriade de cellules composant le corps humain possèdent toutes la même séquence de 3 milliards de nucléotides, à quelques très rares variations près. Se pose alors la question de ce qui distingue, pour ne s'arrêter qu'à deux exemples, un lymphocyte d'un neurone.

S'identifier pour envoyer des commentaires.