Le Corporatisme, stade ultime du capitalisme
EAN13
9782213637624
ISBN
978-2-213-63762-4
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
ESSAIS
Nombre de pages
126
Dimensions
18 x 12 x 0 cm
Poids
132 g
Langue
français
Code dewey
330
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Corporatisme, stade ultime du capitalisme

De

Fayard

Essais

12.20

Autre version disponible

Le corporatisme français est à nouveau accusé d’impotence, de gaspillage, on le traite de tue-la-croissance, d’ennemi du pouvoir d’achat, de somnifère criminogène. Cette vindicte le laisse froid. Qu’il soit loué, vilipendé ou simplement négligé, « notre » corporatisme n’a cessé d’affirmer une très belle et invulnérable santé. Ce bref et brillant essai d’Alain Cotta scrute les mille et une adaptations du corporatisme après l’abrogation des corporations par la loi Le Chapelier sous la Révolution, ses résurgences et redéploiements sous la révolution industrielle, son précaire triomphe sous les fascismes allemand et italien, sous Pétain, sa routinière continuation après guerre et son ultime métamorphose avec l’abaissement des barrières et la globalisation, où les excès du marché et les insuffisances d’une régulation languide continuent de lui assurer une tranquille prévalence. .

S'identifier pour envoyer des commentaires.