Format
Broché
EAN13
9782347002695
ISBN
978-2-347-00269-5
Éditeur
Michalon
Date de publication
Collection
HISTOIRE
Nombre de pages
256
Dimensions
0,1 x 0,1 x 0,1 cm
Poids
1 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Voyage à l'origine de nos maladies

De

Préface de

Série éditée par

Michalon

Histoire

24.00
Un livre consacré à une discipline peu connue, la paléopathologie, qui souligne l'urgence de connaître l'origine de nos maladies, de nos désordres environnementaux ou de notre alimentation.
Cancers, épidémies, rhumatismes, anomalies de croissance et génétiques, maladies de surcharge, atteintes cardio-vasculaires, obésités, troubles psychiques... Nos maladies modernes sont le fruit d'une évolution qui a débuté il y a bien longtemps, avant même l'origine de notre espèce humaine et de ses ancêtres. Reflets de notre biologie complexe, souvent façonnées par notre environnement, elles sont l'expression intrinsèque et directe de la plasticité de notre espèce.Notre préhistoire néolithique est ainsi l'acte majeur de la naissance de nos maladies modernes. C'est en effet au cours de cette période, lorsque Sapiens est devenu ce " paysan-agriculteur-consommateur boulimique ", en relation avec la domestication de certaines espèces animales, que nos maladies se sont radicalement modifiées pour aboutir, au fil des millénaires, à notre état de santé moderne. En tête du listing des maladies néolithiques, les épidémies infectieuses, qui tuent encore de nos jours des dizaines de millions d'humains chaque année. Parmi les " tueuses " les plus dévastatrices, la grippe espagnole, la peste, la variole, la tuberculose, le typhus, le choléra, la diphtérie ou la poliomyélite ; et parmi les plus récentes, sida, fièvre Ebola, dengue, virus Zika, Chikungounya et, bien sûr, la pandémie de COVID-19.Une enquête minutieuse à la découverte de l'origine de nos maladies, qui montre que toute maladie procède d'une maladie antérieure qui lui ressemble, et qu'elle se perpétuera par le biais d'une nouvelle forme clinique, d'un nouveau visage, fruits d'une réaction adaptative à un environnement mouvant. Ce faisant, Jean Zammit met en évidence que la rapacité de l'homme à " consommer " la planète, sa prédation de l'environnement et de ses ressources naturelles et sa propension invasive à se multiplier sans cesse font que l'homme est devenu le propre artisan de ses maladies.
Médecin praticien, clinicien et radiologiste, préhistorien paléopathologiste, Jean Zammit a consacré plus de quarante ans de recherche à l'origine des maladies dans les populations néolithiques. Il a signé au Seuil, avec Jean Guilaine, Le sentier de la guerre. Visages de la violence préhistorique (2001).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Éric Pincas