Les religions du monde romain, VIIIe siècle av. J.-C. - VIIIe siècle apr. J.-C.
Format
Broché
EAN13
9782200634261
ISBN
978-2-200-63426-1
Éditeur
Armand Colin
Date de publication
Collection
Collection U
Nombre de pages
352
Dimensions
24,1 x 16,2 x 1,7 cm
Poids
518 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les religions du monde romain

VIIIe siècle av. J.-C. - VIIIe siècle apr. J.-C.

De

Armand Colin

Collection U

31.00

Autre version disponible

Il n’existe pas une mais des religions dans la Rome antique. En effet, le monde romain est riche d’une très grande diversité culturelle et religieuse marquée par le polythéisme avec des milliers de divinités et tout autant de cultes, mais aussi traversée par d’innombrables influences (grecques, phéniciennes, égyptiennes…) qui ne cessent d’interagir les unes avec les autres. Malgré l’unification politique romaine, circulations, transferts voire syncrétisme et hybridation se développent. Les Romains, très attachés à leurs traditions, se montrent pourtant ouverts aux emprunts comme le montre notamment le succès des cultes orientaux. Croyances et pratiques religieuses, omniprésentes dans la sphère publique autant que privée, sont la traduction concrète d’une piété très chère aux Romains : dans les sanctuaires et les temples, mais aussi dans les maisons, les rues, les quartiers, à côté des fontaines, au bord des chemins, à la guerre ou encore lors des grandes étapes de la vie. L’année est ainsi rythmée par un très grand nombre de fêtes religieuses, de cérémonies et de rituels.
  Appuyé sur les acquis les plus récents de l’historiographie et sur une grande diversité de sources, richement documenté et comportant de nombreuses cartes inédites, cet ouvrage nous plonge dans l’univers religieux des Romains, de la Rome mythique, celle qui naît sous le regard bienveillant des dieux en 753 av. J.-C., jusqu’à l’avènement puis au triomphe du christianisme. Le rêve d’un empire chrétien universel et romain demeure très vivace même après la disparition de l’Empire romain d’Occident en 476 av. J.-C. et alors que le monde méditerranéen entre en confrontation avec un Islam conquérant. Si ce rêve est d’abord incarné par l’Empire byzantin, Charlemagne, en se faisant couronner empereur à la Noël 800, semble renouer avec une tradition pluriséculaire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.