Tours et détours
EAN13
9782840165088
ISBN
978-2-84016-508-8
Éditeur
Presses universitaires de Paris Nanterre
Date de publication
Collection
Ritm
Dimensions
15 cm
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tours et détours

Presses universitaires de Paris Nanterre

Ritm

15.00
La tour marque par sa hauteur le territoire urbain sur lequel elle est bâtie.
Sa verticalité sert de point de repère. Quelle image donne-t-elle de la
communauté? Si elle semble exalter la performance technique, la rectitude, la
domination économique, politique, la tour fait événement tant d'un point de
vue architectural, stylistique que poétique. Quelles dialectiques se
constituent, à partir de cette verticalité héroique qui définit à la fois sa
forme et sa fonction, entre le haut/le bas, le plein/le vide, l'équilibre/le
déséquilibre, le fini/l'infini…)? Architectes, urbanistes, historiens de
l'architecture s'interrogent sur son histoire, antique, moderne et actuelle,
depuis l'édifice inaugural de la tour des vents d'Andronikos de Kyrros, évoqué
par Vitruve dans le livre I du De architectura, en passant par les gratte-ciel
de Louis H. Sullivan, le Chicago des années 1920, les tours des années 1990 ou
celles de Dubaï. Ils étudient l'unicité et la diversité de leurs formes
génériques, leurs portées symboliques et anthropologiques liées à leur
verticalité conquérante (Burj Khalifa) mais aussi à leur horizontalité
incongrue (CCTV de Shanghai). Quelles rêveries, quelles poétiques, quelles
esthétiques se cristallisent autour de la tour? La littérature et les arts
permettent de prendre conscience de sa dimension aérienne (le stylite Saint
Syméon, le baron perché, La Tour Eiffel), atmosphérique (Rachel Whiteread, de
Julian La Verdiere, Toyo Ito) mais aussi entropique, conflictuelle (Faiza
Guène, Rachid Djaidan…). Écrivains, artistes, plasticiens, sociologues ne
cessent ainsi de questionner son architecture, son défi prométhéen aux lois
physiques et psychiques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.