Lisa Sartorio, De l’écorce de l’image à l’arbre dans l’Histoire, paysages-limites
EAN13
9782350465784
ISBN
978-2-35046-578-4
Éditeur
Filigranes
Date de publication
Collection
CARNETS - LE CH
Nombre de pages
64
Dimensions
16,5 x 12 x 0,6 cm
Poids
96 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Lisa Sartorio

De l’écorce de l’image à l’arbre dans l’Histoire, paysages-limites

De

Filigranes

Carnets - Le Ch

10.00
Formée à la sculp­ture à l’École des beaux-arts de Paris et à l’Ins­ti­tut des Hautes Études en Arts Plas­tiques, Lisa Sarto­rio a fait évoluer son travail vers la perfor­mance et les arts visuels. Son travail photo­gra­phique ques­tionne l’im­pact des images docu­men­taires au sein de nos socié­tés consu­mé­ristes. Leur circu­la­tion déma­té­ria­li­sée et leur hyper repro­duc­ti­bi­lité contri­buent à une consom­ma­tion de masse entraînant dans leur sillon un oubli des conte­nus et la perte du sens de ce que l’on voit. Si l’im­pact de ces images docu­men­taires est devenu obso­lète, comment redon­ner alors, à voir, à penser cette image passante ? [...] Comment redonner aux images de guerre trop médiatisées leur force de témoignage ? Lisa Sartorio les fait transiter plastiquement d’une forme de fluidité à une présence tactile entre peau et écorce. Le modèle de l’arbre généralisé lui sert aussi à créer des paysages-limites qui redonnent corps aux événements les plus sombres du xxe siècle.Dans une constance expérimentale de fiction documentaire, en recherche de rémanence, elle nous amène à repositionner ainsi notre rapport à l’image et à l’Histoire. C. G. Le Champ des Impossibles est une plateforme artistique et un outil culturel ambitieux de développement du territoire. Au service du public, il a pour mission de soutenir les artistes dans leurs créations, de conserver leurs oeuvres et de les diffuser auprès du plus grand nombre. Il s’agit de favoriser dans le Perche, en milieu rural, la diffusion de l’art contemporain et la médiation culturelle nourries par un dialogue vivant avec les artistes. Ce projet de territoire utilise l’art contemporain comme terrain partagé afin de créer du vivre ensemble en assurant la circulation des idées et des artistes. Les résidences de la Slow factory sont un axe majeur de cette stratégie. Les invitations guidées par le regard de Christine Ollier sont des temps de création passionnants, de rencontres et de croisements d’horizons.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christian Gattinoni