Loïc Pantaly, Refuser l’inimaginable
EAN13
9782350465692
ISBN
978-2-35046-569-2
Éditeur
Filigranes
Date de publication
Collection
CARNETS - LE CH
Nombre de pages
64
Dimensions
16,5 x 12 x 0,6 cm
Poids
97 g
Langue
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Loïc Pantaly

Refuser l’inimaginable

Filigranes

Carnets - Le Ch

10.00
Son oeuvre est “bricologique” ; ses créations sous forme de poèmes-rébus graphiques et de folles sculptures-machines aux rouages improbables mais maitrisés, mettent en scène les processus d’élaboration de ses idées et accompagnent avec humour le visiteur dans les circonvolutions de la pensée de l’artiste. Le travail peut se percevoir à deux niveaux : au-delà d’une première rencontre narrative avec l’oeuvre autour du processus de création et de ses mécanismes en mouvement, sculptures et dessins proposent également une autre vision. Cette dernière se construit en fonction de l’installation des pièces dans l’espace où il est alors question de lignes et de surfaces, de rythmes et de mouvements, et enfin du contexte créant ainsi une ultime dimension qui peut encore faire basculer la perception de l’oeuvre. [...] En tant que plasticien, J’aime me moquer poliment de ces sensations que nous sommes sensés ressentir lorsque certains artistes n’ont plus rien à dire. Attiré par les choses que l’on étiquettera d’inclassable ailleurs, mes recherches n’ont pas peur de la défaite cérébrale. Cela me permet de naviguer dans des sphères de connaissances ennivrées, auto-référencées où je me sens bien. A ce sujet, avez-vous déjà entendu parler de la non-évolution ? L. P. Le Champ des Impossibles est une plateforme artistique et un outil culturel ambitieux de développement du territoire. Au service du public, il a pour mission de soutenir les artistes dans leurs créations, de conserver leurs oeuvres et de les diffuser auprès du plus grand nombre. Il s’agit de favoriser dans le Perche, en milieu rural, la diffusion de l’art contemporain et la médiation culturelle nourries par un dialogue vivant avec les artistes. Ce projet de territoire utilise l’art contemporain comme terrain partagé afin de créer du vivre ensemble en assurant la circulation des idées et des artistes. Les résidences de la Slow factory sont un axe majeur de cette stratégie. Les invitations guidées par le regard de Christine Ollier sont des temps de création passionnants, de rencontres et de croisements d’horizons.
S'identifier pour envoyer des commentaires.