Petite histoire de la médecine, Des croyances à la preuve
EAN13
9782373000436
ISBN
978-2-37300-043-6
Éditeur
TEMPORIS
Date de publication
Collection
MEDECINE
Nombre de pages
294
Dimensions
20,5 x 14 x 1,6 cm
Poids
356 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Petite histoire de la médecine

Des croyances à la preuve

De

Temporis

Medecine

19.50
L'objectif de cet ouvrage, à mi-chemin entre l'histoire et la médecine, ou plutôt tirant partie des deux disciplines, est de transmettre quelques messages à qui s'intéresse à la médecine aujourd'hui, en essayant de les rendre compréhensibles pour celui qui n'est pas habitué au langage médical, souvent bien obscur pour le non initié ! Sans avoir l'ambition de produire une "histoire de la médecine" globale, touchant à toutes les spécialités, l'idée est ici de se centrer plutôt sur quelques thèmes particulièrement marquants qui permettent d'illustrer ce qui tient à c¿ur de l'auteur: les grandes épidémies, car elles permettent de se rendre compte qu'elles ont existé de tout temps dans l'histoire de l'homme, pour lui rappeler sans cesse sa finitude - même si notre époque semblait l'avoir oublié avant de voir arriver la covid-19 - et qu'à côté des erreurs scientifiques d'autrefois, expliquées par l'ignorance sur leur origine, certaines décisions pertinentes ont été mises en ¿uvre de tout temps, tandis que des comportements délétères se retrouvent au travers des siècles, malheureusement, jusqu'à aujourd'hui... l'histoire de la vaccination ou de la découverte de l'asepsie par semmelweiss, comme des progrès tardifs de l'anesthésie (et donc de la chirurgie), permet de se rendre compte de la lenteur des découvertes médicales, de l'importance d'un esprit observateur et aussi, malheureusement, des difficultés qu'ont tous les novateurs à faire passer une idée quand elle bouleverse trop les croyances du moment . L'histoire du sang, comme celle de la transfusion, permet de montrer à quel point les fausses croyances (...qui n'ont pas totalement disparu) ont pu provoquer d'erreurs et retarder les progrès ! L'histoire singulière de la goutte illustre les rapports qui peuvent exister entre la santé et la "grande Histoire" et témoigne aussi de l'évolution des conceptions des maladies au long des siècles...
Enfin, faire un essai d'historique de la thérapeutique, et notamment du traitement du cancer, c'est à la fois montrer à quel point le monde de la médecine a quitté celui des croyances pour celui de la recherche de la preuve et combien il y a de raisons d'être enthousiaste devant les progrès qui, à la fin du XXe siècle, sont devenus exponentiels. Et comme dans toute activité humaine il existe un danger d'oppression des "sachants" ou des "puissants" sur les autres, il était utile d'associer l'étude de l'histoire du progrès.
S'identifier pour envoyer des commentaires.