EAN13
9782366773040
ISBN
978-2-36677-304-0
Éditeur
Gremese
Date de publication
Collection
CINEMA
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le cinéma de Elio Petri

Gremese

Cinema

29.00
Elio Petri est l’un des réalisateurs italiens les plus importants. Sa notoriété à l’international est liée au succès de « À chacun son dû » (1967), mais surtout à « Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon » (Oscar 1971 pour le Meilleur film étranger) et à « La Classe ouvrière va au Paradis » (Palme d’or au Festival de Cannes 1972). Bien qu’on l’ait toujours rattaché presque exclusivement au cinéma engagé sur le plan politique et civique, sa position dans ce domaine – et même dans la culture de gauche de l’époque – a toujours été plutôt inhabituelle. Entre autres, c’est surtout dans la dernière phase de son travail, entre 1973 et 1982, année de sa mort prématurée à 53 ans, que le réalisateur met continuellement en jeu, film après film, sa vision personnelle du monde, plaçant son propre langage en dehors de toute appartenance à des tournures narratives réalistes. Son cinéma reste certes un cinéma politique, mais à un niveau différent, bien plus élevé et dialectique.Le livre, qui contient deux courts récits du réalisateur, rend compte de l’itinéraire artistique de cet homme fascinant et complexe, athée, communiste, matérialiste, de culture française, sartrien, dans le but de considérer enfin son cinéma pour ce qu’il est réellement, c’est-à-dire une recherche névrotique visant à expérimenter de nouvelles structures narratives, dominée par une pensée hallucinée, un langage violent, coléreux, fébrile comme celui de Céline et, en même temps, anarchique comme celui de Bataille et de Sade, dans une optique grotesque et carnavalesque qui renvoie aussi à Bosch et Rabelais.
S'identifier pour envoyer des commentaires.