Panique à l'université, Rectitude politique, wokes et autres menaces imaginaires
Format
Broché
EAN13
9782898330308
ISBN
978-2-89833-030-8
Éditeur
"Lux Canada"
Date de publication
Collection
LETTRES LIBRES
Nombre de pages
328
Dimensions
18,5 x 12,7 x 1,9 cm
Poids
332 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Panique à l'université

Rectitude politique, wokes et autres menaces imaginaires

De

"Lux Canada"

Lettres Libres

20.00
« Il n’y a pas plus de tyrannie totalitaire dans les universités que d’ogre sous votre lit. Vérifiez tout de même, on n’est jamais trop prudent… »

Plusieurs poussent des cris affolés à propos d’une Université soi-disant assiégée par les féministes et les antiracistes, qui menaceraient jusqu’à l’ensemble de la société au nom de la «rectitude politique». Pour stimuler la panique collective, on agite des épouvantails – social justice warriors, islamo-gauchistes, wokes, gender studies – et on évoque les pires violences de l’histoire: chasse aux sorcières, lynchage, totalitarisme, extermination. Même des chefs d’État montent au front. Or, cette agitation repose non seulement sur des exagérations et des mensonges, mais elle relève d’une manipulation qui enferme l’esprit et entrave la curiosité intellectuelle, la liberté universitaire et le développement des savoirs. Pour y voir plus clair, cet essai s’intéresse à l’histoire ancienne et récente de l’Université. Il appelle à considérer la place réelle des études sur le genre et le racisme dans les réseaux universitaires – des salles de classe aux projets de recherche –, et met en lumière les forces qui mènent la charge aux États-Unis, en France et au Québec. Ultimement, il s’agit d’un exercice de déconstruction d’une propagande réactionnaire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.