Ministère de l'injustice, Une enquête dans les coulisses, des ors de la place vendôme aux tribunaux à bout de souffle
EAN13
9782246827504
ISBN
978-2-246-82750-4
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Documents Français
Nombre de pages
256
Dimensions
20,5 x 14,4 x 1,7 cm
Poids
260 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ministère de l'injustice

Une enquête dans les coulisses, des ors de la place vendôme aux tribunaux à bout de souffle

De , ,

Grasset

Documents Français

20.90

Autre version disponible

Vendôme est un cimetière. On a coutume de dire qu’alors que la place Beauvau est un tremplin pour les destinées présidentielles, aucun ministre ne survit à la tâche de garde des Sceaux. La mission est impossible : gérer au quotidien une justice aux moyens indigents, et satisfaire des Français excédés. La justice est trop longue, trop chère, incompréhensible. Mais c’est elle qui fait battre le cœur du pays. On y règle les conflits de voisinage et de travail, les divorces, les conséquences des crises sanitaires. On y ausculte la santé des entreprises, on y réprime les délinquants et les criminels. On y assure la bonne marche de la société.
Les politiques se méfient des magistrats et de leur indépendance et les tiennent en liberté surveillée. Ils les observent. Prennent jalousement la main sur leur évolution de carrière. La place Vendôme est une tour de contrôle. Elle fait remonter les informations les plus sensibles, prévient les scandales, les déclenche. Ou, mieux, s’essaie à les éteindre.
Les affaires les plus délicates, celles commises par des membres du gouvernement en exercice, sont jugées par la cour de justice de la République, accusée d’être une justice d’exception. Macron avait promis sa suppression, la disant trop clémente. C’est elle qui, aujourd’hui, est chargée des deux affaires les plus toxiques, dans lesquelles sont mis en cause plusieurs ministres : la gestion de la crise sanitaire et l’affaire de la prise illégale d’intérêt visant Éric Dupond-Moretti. Changement radical de discours : aujourd’hui, le gouvernement estime que les magistrats dépassent leur rôle… L’indépendance du parquet, véritable tarte à la crème remise sur le plateau à chaque campagne présidentielle, était aussi une proposition du candidat Macron. Il ne l’a pas tenue.
Du ministère de la Justice à l’Élysée, d’Éric Dupond-Moretti à Emmanuel Macron, les auteurs du célèbre Mimi ont enquêté dans les coulisses des plus grandes affaires de ces dernières années. Portraits, entretiens, chiffres cachés, choses vues, politiques ou juges célèbres, ce qu’ils révèlent est explosif.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Marc Leplongeon
Plus d'informations sur Jean-Michel Décugis
Plus d'informations sur Pauline Guéna