Le roman sans peine, Volume 2, Le roman sans peine
EAN13
9782359250541
ISBN
978-2-35925-054-1
Éditeur
Empêcheurs de penser en rond
Date de publication
Collection
Les Empêcheurs de penser en rond (2)
Nombre de pages
328
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
320 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le roman sans peine

Volume 2, Le roman sans peine

De

Empêcheurs de penser en rond

Les Empêcheurs de penser en rond

20.00

Quelque quatre-vingts chroniques qui se lisent comme un roman, où l'on rit à chaque page. Avec ce nouveau recueil de ses critiques littéraires (2003-2005), Angelo Rinaldi s'affirme une fois de plus comme un incomparable maître du genre.
" Le Grand Mamamouchi et la dame de trèfle ", " Bécassine sur le divan ", " Des roses rouges pour Willi ", " L'enchantement au bord du lac " ou encore " La marquise sortit après le couvre-feu "... On trouvera ici quantité d'histoires courtes, graves ou désopilantes, qu'on dirait être des contes – cruels, féeriques, licencieux ou à dormir debout –, en vérité tranches de vie. Issues des innombrables lectures d'Angelo Rinaldi – biographies, Mémoires, Journaux, correspondances, d'écrivains mais pas seulement, et bien sûr romans –, elles lui sont aussi inspirées par le souvenir de ses rencontres. Les plus divines, souvent, il les a faites à l'" Internationale des petites gens ", au coin de la rue ou au zinc d'en face. Ainsi avec ce ferrailleur manouche qui, rappelant que Django Reinhardt devait son toucher unique au handicap de ses deux doigts brûlés à la main gauche, lui inspire cette réflexion : " L'artiste est dans l'usage qu'il fait de sa blessure. " Le reste n'est que travail. Mais quel ! chez ces John McGahern, Flannery O'Connor, Jean Rhys, Roger Grenier, Dominique Fabre, dont la discrétion est à la mesure du talent, quand tant de faiseurs et faisans font les têtes de gondole. Entre mille choses, on apprendra que " le génie de Proust était d'essence comique " et que Milan Kundera ne se prend pas pour rien. Avec son humour et ses aperçus étonnants, qu'il loue ou qu'il fustige, lire Rinaldi est un bonheur, comme seul le style d'un romancier en dispense, la critique littéraire selon lui exigeant d'être à la fois juge et partie.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Angelo Rinaldi