La seule propagande qui vaille se nomme vérité, Discours sur la responsabilité et le devenir des médias
EAN13
9782491285098
ISBN
978-2-491-28509-8
Éditeur
QUI MAL Y PENSE
Date de publication
Collection
LA RUMEUR
Nombre de pages
66
Dimensions
18 x 11 x 0,5 cm
Poids
80 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La seule propagande qui vaille se nomme vérité

Discours sur la responsabilité et le devenir des médias

Qui Mal Y Pense

La Rumeur

8.50
Journaliste vedette du réseau CBS, sur lequel il officia de 1935 à 1961, Edward R. Murrow est un pionnier des médias modernes, qui révolutionna le traitement radiophoniques et télévisuel de l’information. Visionnaire admiré pour son intégrité et sa pugnacité, il incarne encore pour beaucoup d’Américains un âge d’or révolu de l’investigation et de l’éthique journalistique. De sa couverture du second conflit mondial à ses enquêtes sur l’exploitation des classes ouvrières afro-américaines au début des années 1960, Murrow fut le visage et la voix de l’information pour les millions d’auditeurs et de téléspectateurs qui suivaient Hear It Now, See It Now, CBS Reports ou Person to Person. Le combat acharné qu’il mena à partir de 1953 contre le sénateur McCarthy et la tentation de l’arbitraire, en pleine Guerre froide, fut porté à l’écran par George Clooney dans le film Good Night, and Good Luck. Percutant, implacable et prémonitoire, le discours qu’il prononça devant ses pairs un soir d’octobre 1958 sonne comme un testament en même temps qu’un avertissement à l’usage de toute une ­profession... mais plus encore de nos ­sociétés ­démocratiques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.