LE TORRENT DES SONNETS
EAN13
9791095066453
ISBN
979-10-95066-45-3
Éditeur
COOPERATIVE
Date de publication
Nombre de pages
240
Dimensions
21 x 15 x 0,1 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Torrent Des Sonnets

Cooperative

20.00
La redécouverte de la poésie de Christofle de Beaujeu a commencé en 1978, quand Gisèle Mathieu-Castellani publie dans la collection 10/18 son anthologie intitulée Eros baroque, où quelques poèmes de cet auteur oublié sont pour la première fois réimprimés. Quelques années plus tard, en 1990, c’est Jacques Roubaud qui inclut des sonnets du baron de Beaujeu dans son « anthologie du sonnet français de Marot à Malherbe », Soleil du soleil, parue chez POL et aujourd’hui reprise en collection Poésie/Gallimard. La splendeur verbale et le caractère énigmatique des poèmes de cet auteur, au-delà de toute convention littéraire, frappent de nombreux lecteurs. Ils font de lui un frère et un précurseur du Nerval des Chimères ou même du Mallarmé de certains sonnets. En 1995, Claude Michel Cluny publie dans la collection de poche « Orphée » aux éditions de la Différence la première anthologie de l’œuvre de Cristofle de Beaujeu, sous le titre Entouré de silence. Ce volume de 128 pages est tout ce qu’on peut couramment trouver aujourd’hui de ce poète.
Il est temps maintenant de faire entendre sa voix autrement qu’en anthologies. L’imposant volume de ses Amours, publié à Paris en 1589, contient une suite de 121 sonnets réunis sous le titre Le Torrent des sonnets. C’est cet ensemble dont nous donnons aujourd’hui la première édition complète, augmentée de tous les autres sonnets qui figurent dans Les Amours, répartis en plusieurs brèves sections.
Notre souci d’éditeurs a été de donner à lire cette poésie au public d’aujourd’hui en dépassant le cercle des seuls érudits : aussi avons-nous opté résolument pour une modernisation de l’orthographe, le respect des graphies anciennes créant une difficulté inutile. Ainsi dépoussiérés, mais bien sûr sans y changer un mot, ces vers révèlent leur stupéfiante modernité. Accompagnée d’une présentation synthétique et de notes succinctes, comme c’est l’habitude à la Coopérative, qui ne s’interposent pas entre le lecteur et l’œuvre, notre édition souhaite marquer la reconnaissance définitive d’un poète majeur du baroque français.
S'identifier pour envoyer des commentaires.