Portrait du colonialiste, L'effet boomerang de sa violence et de ses destructions
EAN13
9782490403301
ISBN
978-2-490-40330-1
Éditeur
Editions LIBRE
Date de publication
Collection
CRITIQUE DE LA
Nombre de pages
198
Dimensions
19 x 12 x 1,1 cm
Poids
194 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Portrait du colonialiste

L'effet boomerang de sa violence et de ses destructions

De

Editions LIBRE

Critique De La

15.00
Le Portrait du colonialiste s'ouvre sur le constat de la disparition des pratiques culturelles populaires, notamment des chants et des danses, dans le monde occidental. Jérémie Piolat postule que l'inconscient colonial et raciste, dont le mépris se manifeste tant dans les discours que dans les gestes, s'est logé dans les corps des Européens de l'Ouest , corps désormais privés des virtuosités dont jouissent encore la grande majorité des cultures extra-occidentales. Au fil des vingt récits, tour à tour philosophiques, historiques et anthropologiques, qui composent cet essai, les questionnements de l'auteur émergent : avant de devenir des Blancs euro-centrés, les peuples d'Europe auraient-ils subi une certaine forme de colonisation intra-européenne les rendant disponibles à la haine de tout altérisé ? La destruction des cultures européennes a-t-elle constitué un préalable aux ravages coloniaux perpétrés sur les autres continents et à l'émergence du capitalisme ? Édition augmentée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.