Temps des médias 36, Masculinités médiatiques
EAN13
9782380942118
ISBN
978-2-38094-211-8
Éditeur
Nouveau Monde éditions
Date de publication
Collection
NME.TPS DES MED
Nombre de pages
318
Dimensions
22,5 x 15 cm
Poids
490 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Temps des médias 36

Masculinités médiatiques

Nouveau Monde éditions

Nme.Tps Des Med

25.00
Si le thème des masculinités fait depuis plusieurs décennies l’objet de travaux, en histoire et dans les autres sciences sociales, la construction et la déconstruction par les médias de ces représentations genrées ont été jusque-là délaissées. C’est ce vide que ce numéro du Temps des médias entend combler en s’intéressant aux masculinités médiatiques dans toute leur diversité, qu’elles soient «  hégémoniques  » ou minoritaires. Le dossier entend aussi comprendre les mutations de ces représentations médiatiques sur le temps long, couvrant une période s’étendant du Moyen Âge jusqu’à nos jours. Si l’exhaustivité est impossible dans un champ si vaste, les médias seront ici étudiés comme constructeurs et vecteurs des représentations genrées dans toute la variété de leurs formes et de leurs supports  : des images, textes écrits, jusqu’au numérique, en passant par les médias de masse du XXe  siècle que sont la presse, la radio et la télévision. L’ensemble de la chaîne médiatique est ici couvert, de la production de ces images genrées par les journalistes, les patron.ne.s de presse, les producteurs-trices de jeux vidéo, jusqu’aux réceptions différenciées par les lecteurs-trices, auditeurs-trices, téléspectateurs-trices, internautes. Il ressort de ces contributions le tableau complexe de masculinités sans cesse recomposées, dans la crainte d’une perte d’hégémonie.
 
Numéro coordonné par
Annabelle Allouch-Baker, maître de conférences en sociologie à l’Université de Picardie Jules Verne,
Arnaud Baubérot, maître de conférences en histoire à l’Université Paris-Est Créteil, CHREC,
Pierre-Emmanuel Guigo, maître de conférences en histoire à l’Université Paris-Est Créteil, CHREC,
et Caroline Muller, maître de conférences en histoire à l’Université Rennes  2, Tempora.
S'identifier pour envoyer des commentaires.