La maison tourangelle au quotidien, Façons de bâtir, manières de vivre (1850-1930)
Éditeur
Publications de la Sorbonne
Date de publication
Collection
Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La maison tourangelle au quotidien

Façons de bâtir, manières de vivre (1850-1930)

Publications de la Sorbonne

Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles

AideEAN13 : 9791035104924
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
14.99

L’auteur nous invite à entrer dans la maison tourangelle, à la suivre d’une
pièce à l’autre, à découvrir l’émergence d’une nouvelle conception de
l’intimité domestique, celle du dehors et du dedans, du propre et du sale, du
montré et du caché. Organisme vivant, la maison vit en plein accord avec la
famille qu’elle reçoit, elle se modifie, s’aménage en fonction de son vécu.
Événement majeur, le tourangeau enlève à la salle commune son caractère
polyvalent. Cette valorisation de l’espace privé va de pair avec le besoin de
délimiter les territoires, non plus par des meubles mais par des parois
rigides, de répartir définitivement les tâches domestiques, les zones du repos
et du travail. C’est alors la conquête de l’étage et la recherche de
l’isolement. La maison tourangelle devient un véritable miroir de l’adhésion à
la modernité comme l’illustre le soin apportéà la chambre à coucher avec son
lit « de milieu », et non plus « de coin », sa table de nuit, son armoire à
glace, sa commode et son nécessaire de toilette. Les premières cuisinières,
souvent d’occasion, concurrencent la traditionnelle cheminée, signalant la
disparition des veillées et l’attirance des nouveaux loisirs. La table voit
ses dimensions se réduire, sa forme s’arrondir, reflétant la taille et la
structure de la communauté tourangelle.

S'identifier pour envoyer des commentaires.