Ivo et Jorge, roman
EAN13
9782246827580
ISBN
978-2-246-82758-0
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
368
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
368 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
20.90

Autre version disponible

Presque tout oppose les deux hommes :Jorge Semprun, l’enfant de la grande bourgeoisie madrilène qui parle couramment trois langues, et Ivo Livi, dit Yves Montand, le fils d’immigré qui a quitté l’école à douze ans. Le chanteur, à la culture hétéroclite d’autodidacte est spontané, angoissé et extraverti, quand l’écrivain, pétri de littérature et de philosophie, est ténébreux et secret.Tous les deux souffrent d’une timidité pathologique.
Ivo et Jorge partagent la même foi rouge, celle de leur génération qui a eu vingt ans au moment de Stalingrad. Né dans une famille communiste, Montand, occupé à bâtir sa jeune carrière, ne se préoccupe pas, pendant les années noires, de politique alors que Semprun s’engage très jeune dans la résistance avant de connaître la déportation. Plus tard, il vit dix ans comme dirigeant communiste clandestin dans l’Espagne franquiste. Lorsqu’ils se rencontrent, au début des années 60, nait une profonde amitié nourrie de leurs histoires respectives, de la recherche d’un idéal perdu, d’affinités électives.  
Ce roman vrai entrelace, en de courts chapitres écrits comme des séquences cinématographiques, les parcours hors du commun de ces deux hommes engagés qui évoluent lentement de l’illusion lyrique à la désillusion. Acteurs de leur siècle, Ivo et Jorge, l’italien et l’espagnol, condensent dans leurs vies trépidantes et romanesques les tragédies de leur temps. Patrick Rotman s’y met aussi en scène, à la première personne, comme lors d’une visite à Moscou, qui sert de fil rouge au récit, au cours de laquelle Montand se livre à un émouvant «  aveu  ». Ou encore à Buchenwald et à Madrid avec Jorge Semprun, prodigue en confidences et anecdotes.
  Ivo et Jorge, le roman de deux destins croisés, incroyablement vivant et très solidement documenté, mêle réalité et fiction. Le lecteur vibre avec Semprun libérant Buchenwald, partage sa vie clandestine en Espagne, ressent le trac fou de Montand lorsqu’il monte sur scène, assiste au diner où le chanteur s’explique avec Khrouchtchev.
Une magnifique traversée du XXe siècle, des années 1930 jusqu’à la Perestroïka, où l’on croise notamment Simone Signoret, John Kennedy, Édith Piaf, Hemingway, Costa-Gavras, Arthur Miller et Marylin Monroe…
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Patrick Rotman