Le Folk-Lore de la France, La Faune et la Flore - Tome troisième
Éditeur
BnF collection ebooks
Date de publication
Collection
Savoirs et Traditions
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Folk-Lore de la France

La Faune et la Flore - Tome troisième

BnF collection ebooks

Savoirs et Traditions

AideEAN13 : 9782346143269
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
4.99

« On constate encore des survivances très apparentes du rôle augural des
animaux sauvages, qui a été considérable dans l’antiquité et chez les
primitifs. La liste de ceux dont la vue est favorable est assez courte. Au XVe
siècle c’était très bon signe de rencontrer un loup, un cerf ou un ours. Deux
cents ans plus tard, le loup portait bonheur le matin, comme encore
aujourd’hui dans les Vosges, et s’il se sauvait à grands pas il présageait du
bonheur.
Ces animaux de bon augure sont tous de gros mammifères, alors que les autres
sont en général de petite taille, et que leur timidité est proverbiale ;
cependant autrefois la vue d’un cerf, d’un chevreuil ou d’un sanglier
présageait, un malheur. En Basse-Bretagne, celui qui voyait au brun de nuit la
biche sainte Ninoc’h devait mourir le jour de ses noces et une autre biche qui
hantait les landes de Kerprigent (Finistère) pronostiquait toujours des choses
fâcheuses. On n’a pas, à ma connaissance, relevé la superstition relative au
renard qui se trouve dans une poésie du XVIIe siècle :
Un corbeau devant moi croasse,
Deux belettes et deux renards
Traversent l’endroit où je passe.
Les Évangiles des Quenouilles indiquent à la fois le mauvais présage de la vue
du lièvre et un moyen de le neutraliser : Quant aucun se met au chemin et un
lièvre lui vient au devant, c’est un tresmauvais signe. Et pour tous dangiers
eviter, il doit par trois fois soy retourner dont il vient et puis aler son
chemin, et alors sera-il hors du péril. Ce moyen de préservation était connu
en Alsace vers 1650. Le préjugé de la rencontre fâcheuse du lièvre, relevé par
le curé Thiers au XVIIe siècle, peut être considéré comme général ; elle est
particulièrement funeste en certaines circonstances : en Haute et en Basse-
Bretagne elle est redoutée le jour d’un mariage ; dans les Vosges, si elle a
lieu le premier janvier, elle présage du guignon pour toute l’année. En Ille-
et-Vilaine le lapin qui traverse la route annonce un accident prochain. ; dans
le Cher, le hérisson est, dans le même cas, un signe de malheur, et s’il coupe
le chemin en même temps qu’un lièvre, c’est le présage d’une mort inattendue ;
en Poitou celui qui voit une taupe traverser la chaussée éprouvera un ennui
qui, dans le Bocage vendéen, consiste dans la perte du couteau ou du mouchoir.
»

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique
des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des
perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés.
Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y
compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de
voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

S'identifier pour envoyer des commentaires.