La politique cinématographique de la France en Allemagne occupée (1945-1949)
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
Mondes germaniques
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La politique cinématographique de la France en Allemagne occupée (1945-1949)

Presses Universitaires du Septentrion

Mondes germaniques

AideEAN13 : 9782757426944
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
12.99

Autre version disponible

En 1945, après avoir constitué un puissant instrument de propagande sous le
Troisième Reich, le cinéma allemand est réduit à néant et se trouve soumis au
bon vouloir des puissances d’occupation. Tout en affirmant sa volonté de
dénazifier et de rééduquer les Allemands, chacune d’elles entreprend de
relancer et de développer les activités cinématographiques d’une façon
conforme à ses intérêts. Cette étude se propose de cerner les
caractéristiques, l’évolution et le rayonnement de l’action menée par les
Français. L’importance qu’ils accordent au cinéma se traduit par de nombreuses
mesures : réouverture des salles, installation d’ateliers et de studios,
création de sociétés francoallemandes, sélection et diffusion de films
français, organisation de galas et de festivals, mise en place de ciné-
clubs... Si certaines réalisations s’inscrivent dans une politique de
rééducation, d’autres dénotent une volonté de rehausser le prestige de la
France et d’implanter le cinéma français en Allemagne. En même temps, des
accords passés avec les autres puissances d’occupation témoignent de l’impact
du contexte international (émergence de la Guerre Froide et adhésion
progressive de la France à la politique anglo-américaine) sur le cinéma.

S'identifier pour envoyer des commentaires.