Évolutionnisme et fixisme en France, Histoire d’un combat (1800-1882)
Éditeur
CNRS Éditions via OpenEdition
Date de publication
Collection
Histoire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Évolutionnisme et fixisme en France

Histoire d’un combat (1800-1882)

CNRS Éditions via OpenEdition

Histoire

AideEAN13 : 9782271128485
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
7.99

Lorsqu’en 1800, Lamarck proclame publiquement son adhésion à la théorie
transformiste, le contexte politico-religieux semble prêt pour que s’impose
l’une des plus grandes mutations de la pensée scientifique contemporaine. À sa
suite, Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, anatomiste et embryologiste de génie,
tente d’imposer les idées évolutionnistes, affrontant à travers une célèbre
controverse le baron Cuvier, fondateur de la paléontologie des vertébrés et
patron tout puissant de l’Académie des sciences. Cette lutte aboutit au
triomphe provisoire de Cuvier qui, en 1830, grâce à l’appui des milieux
conservateurs, bloque durablement l’essor du transformisme en France. Trente
ans plus tard, en 1859, la publication de L’Origine des espèces par Charles
Darwin impose définitivement l’idée d’évolution. Mais en France, la conversion
massive de la communauté des naturalistes au transformisme est encore retardée
par une ultime résistance des fixistes, qui cherchent à rejeter cette théorie
en dehors du champ scientifique. Grâce à une minutieuse restitution des bases
épistémologiques des travaux biologiques français du XIXe siècle, Cédric
Grimoult met en scène une communauté de savants très divisés quant à la
manière d’aborder la question de l’évolution. Dans un style clair et vivant,
l’histoire des sciences rencontre ici l’histoire des idées politiques,
religieuses, sociales.

S'identifier pour envoyer des commentaires.