Arctica. Oeuvres III - Nunavut, Nunavik - Arctique central canadien et nord-québécois
Éditeur
Cnrs
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Arctica. Oeuvres III - Nunavut, Nunavik - Arctique central canadien et nord-québécois

Cnrs

AideEAN13 : 9782271133908
  • Fichier PDF, avec DRM Adobe
    Impression

    Impossible

    Copier/Coller

    Impossible

    Partage

    6 appareils

    Lecture audio

    Impossible

48.99

Nunavut, Nunavik
Arctique central canadien et nord-quebecois
Le peuple inuit prend en main son destin
Le 24 juillet 1967, le President Charles de Gaulle, invite a Montreal par le
Premier ministre Daniel Johnson, prononce devant une immense foule quatre mots
decisifs : " Vive le Quebec libre ! "
Cette celebre exclamation, tres controversee a Ottawa, marque le debut d'une
politique etroite de cooperation scientifique et politique entre la France et
la Province de Quebec.
Missionne les annees suivantes par les deux gouvernements en tant que
directeur d'un programme d'etude socio-economique dans le Nouveau-Quebec, Jean
Malaurie, au titre du ministere des Affaires etrangeres français, engage une
equipe de quatre specialistes dans une vaste et ambitieuse enquete de terrain
consacree a l'examen de la condition inuit au sein de la region ; ce, dans la
perspective de la creation du territoire du Nunavik a laquelle Paris souhaite
apporter toute sa cooperation.
Hasard des mutations politiques et des querelles institutionnelles : les
analyses et recommandations du rapport general de cette Commission franco-
quebecoise, aux conclusions severes pour les autorites dites favorables aux
autochtones, ne furent jamais publiees dans leur integralite. Elles sont
presentees pour la premiere fois dans cet ouvrage historique, avec notamment
la publication de deux rapports inedits (Daniel Nat : autonomie et autogestion
des Inuit du Quebec, Guy-Jose Bretones : pedagogie du developpement).
À travers une selection d'articles couvrant les annees 1960 a nos jours,
depuis Nunavut et les premices de la Convention de la baie James et du Nord
quebecois (1975) aux preoccupations tres contemporaines de la societe Makivik,
organisme inuit autonome dirige actuellement par l'ancien senateur inuit
Charlie Watt, informateur et ami de Jean Malaurie, cet ouvrage permet de mieux
connaitre et comprendre les minorites arctiques menacees du Canada.

Personnalite polaire majeure, Jean Malaurie est avant tout un scientifique,
geomorphologue et geocryologue de formation. Il a participe par ses travaux au
concept de Gaia. Il est a l'origine du Centre d'etudes arctiques (CNRS-EHESS),
erigeant en combat precurseur l'interdisciplinarite entre sciences humaines et
sciences naturelles. Directeur emerite au CNRS et a l'EHESS, ambassadeur de
bonne volonte pour l'Arctique a l'Unesco, directeur-fondateur de l'Academie
polaire d'État a Saint-Petersbourg, il est aussi le createur d'un courant
nouveau d'anthropologie reflexive porte par sa mythique collection " Terre
Humaine " (Plon).

J. G. Bartholomew & Co., Dominion of Canada
(detail : carte de la baie d'Hudson), in : The XXth Century
Citizen's Atlas of the World, London, George Newnes Ltd., 1903, p. 123-124.
Masque kaniktuk, culture sugpiak, ile Kodiak (Alaska), XIXe siecle. Musee de
Boulogne-sur-Mer (C) Philippe Beurtheret
Portrait de Jean Malaurie, Paris, v. 1985. (C) Jean Malaurie

S'identifier pour envoyer des commentaires.