Le ravissement de Darwin, Le langage des plantes
Éditeur
Empêcheurs de penser en rond
Date de publication
Collection
Les Empêcheurs de penser en rond
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le ravissement de Darwin

Le langage des plantes

Empêcheurs de penser en rond

Les Empêcheurs de penser en rond

AideEAN13 : 9782359251715
  • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
9.99

Autre version disponible

On connait Darwin comme fondateur de la theorie de l'evolution. Ce que l'on
sait moins, c'est que la grande passion de sa vie a ete l'etude des orchidees
dont il possedait une extraordinaire collection. Il s'est particulierement
interesse a leur fecondation par des insectes. Sans les guepes, y aurait-il
encore des orchidees ? Ces dernieres ont developpe des " stratagemes " pour
attirer les guepes males et les seduire. Les guepes ne se contentent pas de
transporter du pollen, elles font litteralement " jouir " les orchidees.
Ces travaux viennent completer la theorie de l'evolution par une theorie de
l'" involution ". Les branches de l'arbre de l'evolution viennent se croiser,
se meler. L'orchidee ne peut pas perdurer sans ses liens avec une autre
espece. Loin d'etre un cas singulier, ce pourrait etre la regle : les arbres
et les champignons, les humains et les milliards de bacteries qui les
peuplent... Cette nouvelle biologie, initiee par Lynn Margulis, s'oppose au "
neodarwinisme ", ou theorie du " gene egoiste ", pour qui la " concurrence ",
et non la collaboration ou le lien, est le mecanisme de base. On sait comment
cette theorie a essaime, en particulier dans les sciences economiques, mais
aussi en sociologie.
La biologie de l'involution multiplie les decouvertes. Les auteures
poursuivent en presentant les travaux les plus recents sur le langage chimique
des plantes, par exemple sur les plants de tabac... Une nouvelle biologie
indispensable a l'heure du nouveau regime climatique qui exige que nous
connaissions ce a quoi et par quoi nous sommes attaches.

S'identifier pour envoyer des commentaires.