Sur un plateau, Une fantaisie journalistique et criminelle
Éditeur
Geste Éditions
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Sur un plateau

Une fantaisie journalistique et criminelle

Geste Éditions

AideEAN13 : 9791035308667
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
2.99

Autre version disponible

Un drame morbide à la centrale de Civaux amène Achille, Anna et Emmanuelle à éclaircir ensemble les zones d'ombre de cette affaire.
Journaliste vagabond et sans le sou, Achille Eveme`re de´croche un poste a` Poitiers, dans un quotidien local. Lasse´ des sujets sans inte´re^t qui lui sont confie´s, il re^ve d'une enque^te glorieuse pour faire de´coller sa carrie`re. Alors qu'il traite un sujet sur la centrale nucle´aire de Civaux, il met le doigt sur une affaire criminelle bien plus importante et dangereuse qu'il ne le pensait. Meurtre, cultures d'OGM douteuses, il se plonge a` corps perdu dans une investigation tel un Rouletabille des temps nouveaux. Pris pour cible, comment va-t-il se sortir de cette affaire ? Son trino^me avec une e´tudiante d'un laboratoire et une jeune cine´aste va-t-il lui permettre de trouver la clef de l'e´nigme ?
Achille Evémère ne s'attendait certainement pas à s'exposer au danger en se lançant dans cette enquête... Prenez bien garde à vos désirs !
EXTRAIT
Plus que cent mètres à parcourir, malgré la nuit il voyait distinctement la grille du ­cimetière. Elle était sans doute verrouillée, mais l'angle du mur d'enceinte était à peine plus éloigné, et les arbres à l'entour offraient des obstacles et une obscurité désavantageuse pour un tireur.
À peine conscient que le sol était ­devenu ferme sous ses pieds et qu'il parcourait à présent une étendue d'herbe, Achille accéléra jusqu'à ce que ses muscles lui semblent ­éclater dans les mollets. Le changement de ­direction lui avait fait perdre Anna de vue, mais il ­entendait son souffle, quelques mètres derrière lui. Deux nouveaux coups de feu, puis le bruit d'un corps chutant, et ce souffle était absent. Il était à présent à quelques foulées du mur. Sans se retourner pour savoir ce qui était advenu de sa comparse, il le longea et se jeta à couvert dès qu'il eut atteint l'angle du cimetière.
L'endroit offrait moins d'opportunités de cachettes qu'il ne l'avait espéré. Le mur était fait de massives pierres taillées, restes de sarcophages anciens, mais à part deux d'entre elles déchaussées et adossées aux autres, ou les arbres eux-mêmes, le seul abri était une ancienne chapelle délabrée. Le temps ne fut pas suffisant pour prendre une décision, il fut interrompu par un cri, quelques mètres derrière lui, trop proche : « Stop ! »
À PROPOS DE L'AUTEUR
Hubert Duhautois

S'identifier pour envoyer des commentaires.