Le chant des Heures - Liturgie paroissiale et catéchèse dans le diocèse de Besançon du concile de Tr
Éditeur
Les éditions du Cerf
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le chant des Heures - Liturgie paroissiale et catéchèse dans le diocèse de Besançon du concile de Tr

Les éditions du Cerf

AideEAN13 : 9782204134279
  • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
22.99

Autre version disponible

L'histoire de la catéchèse en France se réduit généralement à n'être qu'une histoire des catéchismes, conçue de manière uniforme dans tous les diocèses, et étrangement silencieuse sur certaines périodes (1590-1660). La présente enquête, menée sur les ouvrages imprimés, édités ou approuvés entre le XVIe et le XXe siècle par l'archevêque de Besançon et ses relais institutionnels à l'attention des fidèles de son diocèse, fait apparaître l'existence, en Franche-Comté, d'un système pastoral et catéchétique basé sur les institutions éducatives, depuis les petites écoles jusqu'à l'Université en passant par les collèges et les séminaires. La Mission diocésaine comme les congrégations religieuses (Jésuites, Ursulines, ermites de Saint-Jean-Baptiste) y ont pris leur part : depuis la guerre de Dix ans, à Besançon, toutes les institutions devaient contribuer à la transmission de la foi. La première catéchèse était dispensée par les Maîtres et Maîtresses au moyen de livres d'Heures conçus pour être employés tant à l'école, pour apprendre à lire, à l'église, pour participer à la liturgie paroissiale, qu'à la maison, pour savoir bien vivre. Ces ouvrages ont permis à de nombreux franc-comtois d'exercer une forte résistance religieuse et culturelle durant la Révolution française. Le ralliement du diocèse à la liturgie Romaine en 1875, l'adoption concomitante du système catéchétique sulpicien, et la laïcisation de l'Instruction publique lui ont porté un coup fatal.
Loin de se limiter à n'être qu'une étude littéraire consacrée à l'histoire des idées ou des mentalités, le Chant des Heures se présente également comme une galerie de portraits où trouvent place petits et grands, à travers lesquels a pris chair le système pastoral bisontin.
Préface de Joël Molinario
Dominicain, le frère Serge Tyvaert est secrétaire de rédaction de la Revue des Sciences philosophiques et théologiques. Il est chargé d'enseignement à l'Institut supérieur de pastorale catéchétique de Paris depuis 2009.

S'identifier pour envoyer des commentaires.