San Andrés Sajcabajá, Peuplement, organisation sociale et encadrement d'une population dans les hautes terres du Guatemala
Éditeur
Centro de estudios mexicanos y centroamericanos
Date de publication
Collection
Études mésoaméricaines
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

San Andrés Sajcabajá

Peuplement, organisation sociale et encadrement d'une population dans les hautes terres du Guatemala

Centro de estudios mexicanos y centroamericanos

Études mésoaméricaines

AideEAN13 : 9791036540110
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
2.49

Une équipe pluridisciplinaire s'est intéressée au « pays Quiche » situé dans
les hautes terres occidentales du Guatemala. Celles-ci, où sont concentrés les
trois quarts de la population indienne du pays, sont occupées depuis l'époque
préclassique (600 ± 100 av. J.-C), selon les résultats des fouilles
archéologiques. Cependant, les trois archéologues de l'équipe étudient
essentiellement le site classique (600-900 ap. J.-C.) de Los Cerritos Chijoj :
A. Ichon analyse la fonction des édifices cérémoniels ; H. Lehmann décrit le
jeu de balle ; M.-F. Fauvet-Berthelot, s'attachant plus spécialement à la zone
d'habitat de ce site, met en évidence d'une part la relation étroite entre la
fonction sociale des « structures » et l'aménagement de l'espace, d'autre part
la fonction à la fois résidentielle, funéraire et cérémonielle de cette zone.

S'identifier pour envoyer des commentaires.