Albert Poisson alchimiste et martiniste
Éditeur
Éditions La Pierre Philosophale
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Albert Poisson alchimiste et martiniste

Éditions La Pierre Philosophale

AideEAN13 : 9782363531087
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
24.99

Papus prendra le jeune homme sous son aile. Il écrira même dans le Voile d'Isis du 25 mars 1891 un article sur la « Renaissance de l'Alchimie » :
« Parmi les diverses branches de la science occulte, il en est une qui était jusqu'à présent presque entièrement délaissée, l'Alchimie. Ragon vers 1853 avait étudié le côté philosophique de la question et depuis, peu d'auteurs avaient abordé le côté symbolique. Depuis quelque temps un chercheur consciencieux, Mr Albert Poisson, s'est adonné à l'étude de la philosophie hermétique et cela avec une sagacité vraiment remarquable. »
Et dès le 20 mai 1891, Papus annonce : « Un groupe d'études alchimiques est en voie de formation. Il sera dirigé par Albert Poisson, bien connu par ses remarquables travaux sur l'Alchimie. »
Albert Poisson est intégré rapidement à tout ce groupe et est initié au martinisme en 1890. Cette fraternité avait été mise en place dès 1887 par Gérard Encausse.
Albert Poisson fera également partie d'une autre obédience où nous retrouvons presque les mêmes personnes, celle de l'Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix mené par Stanislas de Guaita. Pour postuler à cet ordre, il fallait être déjà titulaire des trois grades de l'ordre martiniste. Autrement dit cet ordre formait un noyau intérieur du premier. L'Ordre kabbalistique de la Rose+Croix avait pour rôle de parfaire la formation des Martinistes et se divisait en trois degrés d'études sanctionnés par des diplômes de : Bachelier en kabbale, Licencié en kabbale et Docteur en kabbale.

S'identifier pour envoyer des commentaires.