Les enfants du capitaine Grant
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les enfants du capitaine Grant

La Gibecière à Mots

2.99

Jules Verne (1828-1905)

"Le 26 juillet 1864, par une forte brise du nord-est, un magnifique yacht évoluait à toute vapeur sur les flots du canal du Nord. Le pavillon d'Angleterre battait à sa corne d'artimon ; à l'extrémité du grand mât, un guidon bleu portait les initiales E G, brodées en or et surmontées d'une couronne ducale. Ce yacht se nommait le Duncan ; il appartenait à Lord Glenarvan, l'un des seize pairs écossais qui siègent à la chambre haute, et le membre le plus distingué du « Royal Thames-Yacht-Club », si célèbre dans tout le Royaume-Uni.

Lord Edward Glenarvan se trouvait à bord avec sa jeune femme, Lady Helena, et l'un de ses cousins, le major Mac Nabbs.

Le Duncan, nouvellement construit, était venu faire ses essais à quelques milles au dehors du golfe de la Clyde, et cherchait à rentrer à Glasgow ; déjà l'île d'Arran se relevait à l'horizon, quand le matelot de vigie signala un énorme poisson qui s'ébattait dans le sillage du yacht. Le capitaine John Mangles fit aussitôt prévenir lord Edward de cette rencontre. Celui-ci monta sur la dunette avec le major Mac Nabbs, et demanda au capitaine ce qu'il pensait de cet animal.

« Vraiment, Votre Honneur, répondit John Mangles, je pense que c'est un requin d'une belle taille.

– Un requin dans ces parages ! s'écria Glenarvan.

– Cela n'est pas douteux, reprit le capitaine ; ce poisson appartient à une espèce de requins qui se rencontre dans toutes les mers et sous toutes les latitudes. C'est le balance-fish..."

A bord du "Duncan", Lord Glenarvan, son épouse Helena, et son cousin le major Mac Nabbs font une balade en mer. L'équipage pêche un requin dans lequel est trouvée une bouteille contenant un message de détresse...

S'identifier pour envoyer des commentaires.