Poétiques d'Aubigné.  / Préface de Michel Jeanneret, Actes du colloque de Genève, mai 1996
Éditeur
Librairie Droz
Date de publication
Collection
Travaux d'Humanisme et Renaissance
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Poétiques d'Aubigné. / Préface de Michel Jeanneret

Actes du colloque de Genève, mai 1996

Librairie Droz

Travaux d'Humanisme et Renaissance

AideEAN13 : 9782600303705
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
27.99

Autre version disponible

Sous le titre de Poétiques d'Aubigné, ce Colloque tente de dessiner les contours et les enjeux de cette "beauté convulsive" qui distingue l'œuvre du poète et capitaine Huguenot. Comment représenter la violence? Comment dire la fureur et l'extase? En quoi le texte prétend-il se faire image? Et dans quelle mesure la stylistique et la poétique deviennent-elles partie prenante de la théologie? Toutes ces questions donnent lieu à une réflexion originale et approfondie de la part de quelques-uns des meilleurs spécialistes de l'œuvre d'Aubigné: Claude-Gilbert Dubois, Jean-Raymond Fanlo, Elliott Forsyth, Marie-Madeleine,Fragonard, Michel Jeanneret, Ullrich Langer, Frank Lestringant, Gisèle Mathieu-Castellani, Olivier Pot, Jean-Yves Pouilloux, Marie-Hélène Prat, Malcolm Quainton, Richard L. Regosin, Gilbert Schrenck, Marguerite Soulié, André Tournon, Henri Weber.,,"Les Tragiques d'Aubigné" : une poétique de la violence. La fureur iconoclaste du poète réformé, mort à Genève en 1630, allait de pair avec une fascination pour la représentation imagée. "(...) Comme le formule d'entrée Michel Jeanneret : "Après une vie de combat pour la cause protestante, Aubigné mourait à Genève en 1630. Il était temps que la ville du refuge lui rende hommage." Cet hommage adopte la forme d'une quinzaine de communications qui, toutes, se penchent sur les Poétiques d'Aubigné. Ce n'est pas un hasard si Aubigné (...) se retrouve de nos jours au bénéfice d'une attention renouvelée. (...) Que ce soit au niveau des thèmes, du lexique, de la syntaxe ou de la prosodie, cette violence ne cesse de se réaffirmer dans un poème hors normes à tous égards." John E.Jackson. Extrait d'un article paru dans "Le Temps", le 30 octobre 1999.

S'identifier pour envoyer des commentaires.