Otages, une histoire
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Folio histoire
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Otages, une histoire

Gallimard

Folio histoire

AideEAN13 : 9782072627200
  • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
    Impression

    Impossible

    Partage

    6 appareils

    Copier/Coller

    Impossible

    Lecture audio

    Impossible

9.49

Autre version disponible

Avant d'être ces hommes ou ces femmes dont le visage s'affiche dans les médias, alors même que leur vie ne tient qu'à un fil, les otages furent, depuis la plus haute Antiquité, des rouages indispensables aux relations entre puissants, garanties vivantes de la parole du chef. Jusqu'au XVIIIe siècle, ils furent associés malgré eux à chaque alliance, chaque traité, et même utilisés pour garantir la souveraineté d'un prince, tant au regard de ses sujets qu'au regard des dieux. Si l'avènement du droit international mit progressivement un terme à cet usage, celui-ci fut réinvesti par la guerre contemporaine puis par le terrorisme. À partir du XIXe, les armées utilisent des otages sous divers prétextes, et non sans en contester l'usage chez l'adversaire, repoussant, sous une forme diplomatique, les limites de la guerre totale. Considérée comme un crime de guerre dès 1945, la prise d'otages – si elle persiste dans les relations entre États – est désormais le fait du terrorisme, qui y voit une sorte de duel. Cet ouvrage, qui s'appuie sur des sources originales, entend retracer la généalogie d'une pratique ancienne et renouvelée, pour proposer une véritable relecture des relations internationales.

S'identifier pour envoyer des commentaires.