L’hérédité en République, Les élus et leurs familles dans la Marne (1871-1940)
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
Histoire et civilisations
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’hérédité en République

Les élus et leurs familles dans la Marne (1871-1940)

Presses Universitaires du Septentrion

Histoire et civilisations

21.99

Autre version disponible

Si « l'hérédité en République » peut sembler un paradoxe, pratiques népotiques, cousinages complexes, ancrage local, réseaux de sociabilité au sein de la bourgeoisie conduisent à la confiscation du destin politique de la Marne par quelques familles entre 1871 et 1940. Malgré le vœu de Gambetta de voir émerger des couches sociales nouvelles en politique, des groupes familiaux alliés mettent la main sur les mandats de conseiller d'arrondissement, conseiller général, député et sénateur. Ces élus limitent le renouvellement des élites politiques nationales et locales. Appartenant à des familles qui s'embourgeoisent progressivement au cours du siècle, ces notables procèdent de stratégies matrimoniales définies. À leur tour, ils les reproduisent pour conforter leur assise sociale, locale, familiale et... politique. Ces éléments créent et confortent le crédit politique et la visibilité du candidat. Fondé sur une démarche prosopographique, cet ouvrage analyse l'hérédité et l'héritage en politique pour des mandats nationaux et locaux et met en lumière l'impact de la famille élargie (Sippe) sur le régime républicain, en dépit du suffrage universel.

S'identifier pour envoyer des commentaires.