Les crises de la dette publique, XVIIIe-XXIe siècle

Les crises de la dette publique

XVIIIe-XXIe siècle

Institut de la gestion publique et du développement économique

Histoire économique et financière - XIXe-XXe

AideEAN13 : 9782111294684
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
12.99

Autre version disponible

Ce livre a pour objectif de soumettre à l’expertise des historiens la question
qui agite autant le monde savant que les politiques, les citoyens et les
médias : comment un État ou un groupe d’États peut-il entrer dans une crise de
la dette publique et comment peut-il s’en sortir ? Il semble bien en effet que
les historiens disposent d’un vaste champ expérimental, susceptible
d’autoriser les comparaisons dans le temps et dans l’espace. Au-delà des
variations fortes du contexte dans lequel leurs observations s’insèrent, leurs
constats peuvent ainsi entrer en résonance avec les théories ou les faits
énoncés ou révélés par les économistes et les sociologues, ouvrant ainsi la
voie à un véritable dialogue interdisciplinaire. Les exemples ne manquent pas,
ils foisonnent, de moments critiques où les États se sont trouvés dans une
situation de surendettement qu’ils ne parvenaient plus à surmonter. Ce livre
entend rendre compte de ces épisodes sans doute improprement appelés « crises
». Il s’agit, en effet, d’interroger les auteurs sur un faisceau d’expériences
historiques depuis le XVIIIe siècle jusqu’à nos jours, et de leur demander
d’analyser à la fois les évolutions qui ont conduit à une montée de la dette
publique et les remèdes qui ont pu être appliqués pour tenter de la juguler.
De l’Amérique latine à la Russie, le spectre géographique de cette publication
a une large portée internationale, l’ouvrage ne délivre certes pas de recettes
mais apporte un nouvel éclairage sur des processus qui peuvent faire déraper
la dette publique et sur les méthodes employées pour la réduire, l’endiguer,
voire l’annuler.

S'identifier pour envoyer des commentaires.