Pour une histoire des femmes bibliothécaires au Québec, Portraits et parcours de vies professionnelles
1 autre image
Éditeur
Presses de l'Université du Québec
Date de publication
Collection
Gestion de l'information
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pour une histoire des femmes bibliothécaires au Québec

Portraits et parcours de vies professionnelles

Presses de l'Université du Québec

Gestion de l'information

22.99

Contrairement à celles des États-Unis et du Canada anglophone, les bibliothèques québécoises ont connu un développement tardif, principalement après la Seconde guerre mondiale et surtout à partir de la décennie 1960, pendant la Révolution tranquille; les femmes ont été peu présentes aux postes de direction au XIXe et au début du XXe siècle. À différentes périodes du XXe siècle, sept femmes ont œuvré dans les bibliothèques québécoises et y ont exercé une influence remarquable, tant dans les bibliothèques publiques (Éva Circé-Côté, Marie-Claire Daveluy, Mary Sollace Saxe, Hélène Carbonneau, Louise Guillemette-Labory) et scolaires (Hélène Grenier) qu'universitaires (Céline Robitaille-Cartier), de même que dans l'enseignement de la bibliothéconomie à l'université (Paule Rolland-Thomas). La vie et la carrière de ces femmes sont dépeintes dans le présent ouvrage. En exposant ces portraits, ce livre est novateur par sa mise en valeur de femmes d'exception qui se sont distinguées dans leur profession. Ouvrant un chantier sur le rôle significatif joué par les femmes dans les bibliothèques du Québec, il amorce une recherche sur des problématiques dans ce domaine qui ont déjà donné lieu à des publications aux États-Unis et en France. Ce livre s'adresse aux professionnels de l'information, mais aussi aux personnes intéressées par la place historiquement occupée par les femmes dans les institutions culturelles québécoises. Il pourrait également être utile à la formation des bibliothécaires, en montrant des carrières exemplaires. Marcel Lajeunesse a été professeur de carrière à l'École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI) de l'Université de Montréal de 1970 à 2006 et professeur associé depuis 2006. Ses recherches et ses publications portent particulièrement sur l'histoire du livre et des bibliothèques, de même que sur les aspects comparés et internationaux de l'information. E?ric Leroux est professeur agrégé à l'EBSI de l'Université de Montréal. Ses recherches concernent l'histoire du livre et de l'imprimé, principalement les aspects sociaux et culturels touchant les ouvriers des métiers du livre ainsi que l'histoire des bibliothèques et des bibliothécaires au Québec. Marie D. Martel est professeure adjointe à l'EBSI de l'Université de Montréal. Ses travaux portent sur le rôle social des bibliothèques publiques, le design des services publics, l'inclusion sociale et numérique, la bibliothèconomie critique féministe et les communs numériques.

S'identifier pour envoyer des commentaires.