Réponses radicales aux crises agraires et rurales africaines, Agriculture paysanne, démocratisation des sociétés rurales et souverainetéalimentaire
Éditeur
Coédition NENA/CODESRIA
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Réponses radicales aux crises agraires et rurales africaines

Agriculture paysanne, démocratisation des sociétés rurales et souverainetéalimentaire

Coédition NENA/CODESRIA

6.49

Après la croissance soutenue des années 1960 et 1970, l'économie camerounaise, connaît depuis le début de la décennie 1980 des phases de ralentissement de l'activité économique, puis de récession. Dans l'impossibilité de maintenir les principaux équilibres macro-économiques, un Programme d'ajustement structurel (PAS) est élaboré en 1988 avec le concours de la Banque africaine de développement (BAD) et des institutions de Bretton Woods (FMI, BM). La mise en ouvre de ce PAS dès la fin de l'année 1990 est matérialisée par de grandes réformes des structures économiques et socio-politiques (élaboration d'un nouveau code des investissements en novembre 1990, libéralisation du commerce intérieur et extérieur [Droits et Libertés 1990], application du multipartisme). L'année fiscale 1989-90 se présente alors comme une année de référence pour l'évaluation des diverses mesures du PAS. Les implications de la mise sur pied du PAS sont nombreuses aussi bien du point de vue économique que social. Celles-ci doivent être étudiées en prenant en compte autant de composantes que possible. À ce titre, les modèles d'équilibre général calculable offrent un canevas idéal.

S'identifier pour envoyer des commentaires.