Exercices de l'âme fidèle, La littérature de piété en prose dans le milieu réformé francophone (1524-1685)
Éditeur
Librairie Droz
Date de publication
Collection
Travaux d'Humanisme et Renaissance
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Exercices de l'âme fidèle

La littérature de piété en prose dans le milieu réformé francophone (1524-1685)

Librairie Droz

Travaux d'Humanisme et Renaissance

AideEAN13 : 9782600317467
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
45.99

Autre version disponible

Sans prétendre à l’exhaustivité, cette étude se propose de retracer l’histoire
littéraire du livre de piété en prose dans le milieu réformé européen
francophone, des origines de la Réforme jusqu’à la révocation de l’Edit de
Nantes, en accordant une place de choix à la méditation, qui domine la
production de ces ouvrages. Il s’agit de replacer les expressions de la
dévotion dans leur contexte socio-historique, en lien avec l’histoire
singulière d’une communauté de croyants. La littérature de piété n’est pas
strictement spirituelle, elle est aussi existentielle et résolument militante.
Opter pour la Réforme dès son origine, c’est entrer de plain-pied sur la scène
de l’Histoire : prendre position dans la cité, s’exposer à payer le prix de
ses croyances et de sa manière particulière d’aimer Dieu. Ce n’est pas
seulement à l’aune de critères esthétiques que sera interrogé le concept
d’identité confessionnelle appliqué à la littérature, mais aussi sous l’angle
de l’histoire politique, religieuse, sociale et littéraire. Après un premier
regard portant sur les origines du livre réformé tel qu’il s’affirme à partir
des années 1550, l’ouvrage s’attache à dégager une typologie des pratiques de
dévotion : la préparation à la mort, la méditation pénitentielle, la
méditation sur les Psaumes, la préparation à la cène et les recueils
méthodiques. Les derniers chapitres proposent, quant à eux, des synthèses sur
les problématiques soulevées par le livre de piété : le militantisme
dévotionnel, le langage de la piété, l’auctorialité, enfin le lectorat. Au fil
de ce parcours, il s’agit de montrer le rôle primordial que joue le livre de
piété dans la vulgarisation des pratiques et des savoirs religieux comme dans
la constitution d’une langue littéraire repensée à partir de nouveaux critères
rhétoriques.

S'identifier pour envoyer des commentaires.