Contes étranges
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Contes étranges

La Gibecière à Mots

AideEAN13 : 9782374634982
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
1.99

**Nathaniel Hawthorne** (1804-1864)

"Vers la fin du siècle dernier vivait un savant naturaliste qui, peu de temps
avant l’époque où commence notre récit, avait fait une expérience sur une
affinité morale un peu plus attrayante que l’affinité chimique. Il avait un
jour laissé son laboratoire aux mains d’un praticien, lavé sur ses doigts la
trace des acides et des réactifs de toute nature, et enfin persuadé une
ravissante créature de devenir sa compagne.

Dans ce temps-là, alors que la découverte récente de l’électricité et des
importants phénomènes qui s’y rattachent semblait donner à l’homme le don des
miracles, il n’était point rare que l’amour de la science et celui de la femme
rivalisassent de profondeur et d’absorbante énergie. De puissants esprits
mettaient leur intelligence, leur génie, leur cœur même à la recherche de
l’inconnu, dans l’orgueilleux espoir que le philosophe, vainqueur un jour dans
sa lutte avec la matière, parviendrait à saisir la secret des causes
efficientes et deviendrait créateur à son tour. Nous ne savons trop si notre
chimiste avait une telle confiance dans le futur pouvoir de l’homme sur la
nature ; cependant il s’était dévoué sans réserve à ses études scientifiques,
et trop entièrement pour qu’une autre passion pût l’en détourner. Son amour
pour sa jeune femme aurait donc été subordonné à la soif de la science, si,
par un singulier phénomène psychologique, il n’avait fait de cet amour même un
des objets de ses expériences, et par là rendu plus forte sa passion
dominante.

Un jour, très peu de temps après leur mariage, Aylimer s’assit en regardant sa
femme d’un air assez embarrassé, et, après un long silence indiquant la peine
qu’il avait à entamer le chapitre, il finit par lui dire :

– Georgina, est-ce qu’il ne vous est jamais venu à l’idée de faire disparaître
cette marque que vous avez à la joue ?"

Recueil de 16 histoires étranges :

"La marque de naissance" - "La fille aux poisons" - "La grande figure de
pierre" - "Le trésor" - "L'expérience du docteur Heidegger" - "L'image de
neige" - "La combe des trois collines" - "L'amour du beau" - "Les caprices du
sort" - "La promenade de la petite Annie" - "La statue de bois" - "Le voyage
de noce" - "M. Wakefield" - "La catastrophe de M. Higginbotham" - "La grande
escarboucle" - "Les portraits prophétiques"

S'identifier pour envoyer des commentaires.